Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Sevran : le bal des faux-culs

Publié le 13 Novembre 2012 par pierre laporte

La grève de la faim entamée ce week-end par Stéphane Gatignon ne serait-elle pas un simple gros coup médiatique ? Car enfin, il s’agit d’une démarche individuelle en réaction à un problème collectif. Bien d’autres collectivités subissent les mêmes difficultés et c’est d’une réponse politique dont elles ont besoin. Le désengagement régulier de l’Etat, accentué par les politiques  d’austérité de ces dernières années a particulièrement étranglé les départements qui ne peuvent plus assumer leurs missions et les villes les plus pauvres en subissent aussi très lourdement les conséquences.

 

Nous ne pouvons que nous étonner de l’attitude de certains des soutiens que le maire de Sevran a reçus, tels que Manuel Vals (ministre de l’intérieur), Claude Bartolone (président de l’Assemblée nationale), Stéphane Troussel (président du Conseil général). Toutes ces personnalités entourent le maire de Sevran en dénonçant avec lui la misère dans laquelle nos collectivités sont plongées alors même qu’ils sont en capacité, s’ils le souhaitaient, de promouvoir des alternatives. Ils feignent de combattre un système injuste alors même qu’ils ont soutenu et entériné le traité Sarkozy-Merkel dont on sait qu’il étranglera encore davantage les départements et les villes. Ils font mine de réclamer justice alors même qu’ils approuvent le budget du gouvernement prévoyant la baisse drastique des dotations aux collectivités. Ils prétendent être aux côtés des plus pauvres alors que les mesures mises en place par leur chef de file sont en contradiction totale avec les valeurs de gauche et nuisent gravement à l’emploi et au pouvoir d’achat de nos concitoyens.  

 

De qui se moque-t-on ? Comment croire que cette « rébellion » est sincère, que ces revendications sont déterminées quand elles émanent de gens qui soutiennent eux-mêmes le système qu’ils disent dénoncer ? Stéphane Gatignon a raison de se plaindre du sort qui est fait à sa ville. Mais il est important de rappeler que son parti est dans la majorité présidentielle et que le budget national pour 2013 ne pourra rien résoudre durablement puisqu’il ne fait que s’inscrire dans la continuité des logiques d’austérité du gouvernement précédent.

 

Il est indispensable d’apporter des solutions à l’ensemble des collectivités territoriales en difficulté. Il ne s’agit pas de faire payer aux moins pauvres et d’opposer les communes les unes aux autres. Il s’agit d’exiger du gouvernement une nouvelle orientation politique qui rende possible une véritable égalité territoriale. Cela devra passer par une refonte de la fiscalité locale, par le dégel des dotations et par la mise en place d’une répartition des richesses en s’attaquant au pouvoir de la finance comme le promettait d’ailleurs le candidat Hollande…

Commenter cet article