Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Réponses d'une écologiste qui appelle à voter Melenchon à la déclaration d'Alain Lipietz

Publié le 12 Avril 2012 par pierre laporte in Créer une nouvelle force politique à gauche


Commentaire de Mireille Teulé

Elle est bonne cette analyse de Lipietz. Bien sûr que théoriquement le programme d'EELV a  le meilleur contenu idéologique !
Mais :

 

1) Pourquoi les Verts ont-ils choisi le carcan le plus néolibéral pour l'Europe, en 2005. Je sais de quoi je parle j'étais sur le terrain, je fabriquais les tracts avec d'autres ! Les Non au TCE, n'ont jamais été, sauf à l’extrême droite, des Non à l'Europe ! C'étaient des Non argumentés au TCE. Ce TCE qui précisément, avec la concurrence libre et non faussée, empêchait toute "planification" écologique, puisqu'Alain revendique ce terme, et je confirme, ayant été à son atelier sur le sujet, aux journées d'été.

 

2)Le problème des Verts est donc ailleurs : il est dans l'incapacité - pour eux qui écrivent l'écologie pour la globalité de la planète - dans l'incapacité donc, de prendre en compte la globalité des données politiques et économiques et d'y intégrer l'écologie. C'est terrible, il manque toujours quelque chose, un engrenage, pour que ça marche !

 

3) Le chemin à faire par Mélenchon, assez récent converti comme moi - donc là aussi je parle d'expérience - n'est pas plus grand, croyez-moi, que celui à parcourir par les VERTS pour rentrer vraiment en politique... Il est même bien plus court, car une fois que l'écologie est devenue une nécessité, une évidence incontournable, alors on voit tout de suite ce qui manque à l'approche écologique du FdeG. Et Mélenchon à titre perso a déjà bien évolué.

 

4) Ce qui est grave chez le VERTS, c'est qu'ils sont :
 - soit sincèrement décroissants,  se réjouissant de leur bonheur familial, de leur amour, de leur vie... et pratiquants de leur théorie.
- soit ce sont des bobos qui voient les urgences du point de vue  dirons-nous de leur "classe", oubliant qu'il existe un quart monde de 8 millions de personnes au moins en France,  sans compter que nos jeunes n'ont plus d'avenir, sans compter que bientôt l'accès aux soins dont sont privés actuellement 29 % de nos concitoyens, sera fermé à la plupart et sans compter la crise qui menace. Ils ne voient pas que si ce n'est pas aussi pire qu'ailleurs, c'est que notre système social, gagné de haute lutte par nos ancêtres, les protègent encore. Et ils n'ont donc aucune expérience, aucune idée réelle, du vrai malheur social généralisé qui va nous tomber dessus, faisant des 10zaines de millions de victimes directes ou collatérales, car quand vous perdez un enfant par exemple, parce qu'il n'aura pu être soigné à temps, vous vous êtes toujours vivant, mais en réalité, vous êtes mort.


5) Après, chez les VERTS, il y a de trop nombreux arrivistes, comme dans les autres partis me direz-vous ? Et alors ? En quoi cela les excuse-t-il, lorsque les militants avaient mis au point une Charte des valeurs et un préambule qui devaient réconcilier nos concitoyens avec la politique, les ramener aux urnes, donner envie d'écologie ? Un an après le désastre est total, les militants résistants sont passés pour des emmerdeurs(deuses), ont subi parfois des violences, ont été tenu à l'écart... De nombreux militants sont partis ou se sont désintéressés de la campagne.
Les VERTS qui reprochent aux autres le courtermisme  pour le profit immédiat, et contre l'écologie, ne pourraient-ils s'appliquer ce reproche à eux-mêmes ?


6) Ensuite, pour en revenir au FdeG, pourquoi tous les théoriciens du vote Éva Joly, font-ils semblant d'ignorer que de la campagne de Mélenchon le PG va sortir grandi, que ce PG a un programme de planification écologique très complet, que la FASE va sortir grandie, que la Fase est l'autre pôle écologique du FdeG, et que si le PCF est effectivement un problème, avec l'arrivée de nombreux écolos anciens EELV qui est entrain de s'opérer, leur importance relative va se réduire comme une peau de chagrin.


7) Enfin, puisque le choix est celui d'une satellisation au PS, et pire à Hollande dont nous voyons bien qu'il la joue en solo, qu'obtiendrons-nous, nous les écolos ? Rien. En revanche, nous enlevons des voix à Mélenchon, nous lui coupons l'herbe sous les pieds, comme les écolos l'ont fait à l'écologie, en votant oui au TCE.

Pour terminer, je dirai à Alain, que c'est en prenant tout cela en compte que, pour ma part, je voterai Mélenchon.

Mireille Teulé

Commenter cet article