Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Rendez- vous pour Copenhague à Tremblay le 9 decembre

Publié le 6 Décembre 2009 par pierre laporte

Sommet de Copenhague

 

Le Mercredi 9 Décembre à Tremblay

Au foyer Ambroise Croizat place Pierre Curie

A partir de 19H00.

 

 Projection débat   

 

   Des populations commencent à fuir leurs terres en raison des effets dommageables du changement climatique. Les pays qui sont en première ligne quant à ces effets ne sont pourtant en rien responsables des causes du phénomène, puisque ce sont notoirement les pays industrialisés, et maintenant les pays émergents, qui l'accélèrent. Quel accord pour revenir à un équilibre au niveau planétaire? C'est ce qui sera discuté très prochainement à Copenhague.

 

Film « nous resterons sur terre ».

 

 

Réalisé par : Pierre Barougier, Olivier Bourgeois

Avec : l'environnementaliste James Lovelock, le philosophe Edgar Morin et les Prix Nobel de la Paix Mikhaïl Gorbatchev et Wangari Maathai, ce film laisse à chacun la liberté d'évaluer le degré d'urgence sur une seule certitude : Nous resterons sur Terre.

 

Venez participer, localement,

 

La projection et les discussions qui suivront seront l’occasion d’échanger et de porter une appréciation sur les enjeux de la mobilisation internationale à Copenhague.

 

Les organisateurs, Attac, CUAL Tremblay/Villepinte, FASE, PCF, PG et

AdOC (l'Association d'Objecteurs de Croissance).
Commenter cet article

Giochi per bambini 25/02/2010 10:48


Une bien lourde déception alors qu'on en attendait tellement de ce sommet. Malgré toute sa bonne volonté, supersarko n'a rien pu faire. Il faut dire que les pays émergents tel que la chine ont
pourri le sommet. D'un coté, on ne peut le leur reprocher : Les occidentaux sont responsables du désastre écologique actuel et on leur demande d'en payer les frais. Mais ces derniers préfèrent
rattraper leur retard ... Au final, l'utopie se termine sur un accord de vitrine. AU moins cet échec fera date, et on espère qu'à l'avenir on se souviendra de ce "désastre" comme expérience.