Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Quelques citations à l'intention de la section du PS de Tremblay en France

Publié le 4 Avril 2013 par pierre laporte in conseil général


C.Bartolone en 2012 : « zéro fiscalité en plus pour les contribuables de Seine-Saint-Denis, parce que c’est juste socialement. Avec la montée des prix de l’essence, de l’électricité, du gaz, avec la dégradation de la prise en charge des frais de santé, avec les risques qui pèsent sur l’envolée des prix, si par malheur la TVA devait être augmentée, je refuse que le Département prélève un euro supplémentaire sur les ménages de Seine-Saint-Denis. » C’est acceptable aujourd’hui ??


S. Troussel : « C’est un combat difficile. Je le mène et je suis déterminé à le mener, y compris en interpellant mes propres amis politiques. J’ai besoin de tout le monde pour ce combat. De toutes les forces vives de notre département, des élus, des agents et de leurs représentants, car lorsque l’essentiel est en jeu, il faut que nous soyons capables de nous mobiliser tous ensemble. Je sais que je peux compter sur vous. »

Ass Citoyenneté jeunesse : Après deux baisses successives de 16000 € en 2011, 50000 € en 2012, nous devrions à nouveau faire face à un dégrèvement de 40000 € en 2013. Nous sommes inquiètes du devenir de notre association, de ses missions et actions envers les jeunes de Seine-Saint-Denis.

C. Bartolone : "Je suis partisan du rassemblement, mais dans la clarté. Je ne crois pas aux additions de suffrages ou aux unions à la carte. Pour qu'il y ait accord électoral dans une ville, il faut que les partis qui le signent partagent l'essentiel du projet de société« . "C'est au PCF de choisir: on ne pourra pas venir demander les voix des socialistes pour maintenir des municipalités communistes tout en ayant comme seul objectif d'affaiblir le président de la République et le gouvernement", ajoute-t-il, alors que le congrès du PCF doit se terminer dimanche.

C. Bartolone : " je préfère qu'aujourd'hui, nous fassions des choix de rigueur que nous souhaitons nous-mêmes plutôt que ce soit la rigueur qui nous soit imposée par les marchés financiers. »



 
Commenter cet article