Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Quel budget pour le conseil Général?

Publié le 23 Février 2010 par pierre laporte in conseil général


Lors de la dernière séance du conseil général, Claude Bartolone a précisé, lors du débat d'orientation budgétaire, la situation du département.

Il a appelé à une "union" de toutes les groupes politiques face à la situation critique du budget départemental. Mais comment s'unir avec des élus de droite qui soutiennent une politique qui est à l'origine de nos difficultés.                                                                                                                                              C est ce que le Maire de Gagny-conseiller général, monsieur Teulet a exprimé avec Vigueur défendant le droit de l'opposition à des orientations politiques différentes et soutenant la politique de Nicolas Sarkozy.
Une deuxième tentative a été faite en direction de la droite centristes notamment de Vincent Capo Canelas, qui l'a accueuilli de manière mi-figue, mi raisin en rappelant à Claude Bartelone que des recommandations en matière de politique départementale lui avait été adressées. Si il était tenu compte, il accepterait de regarder d'un autre oeil les orientations budgétaires, sinon il pouvait compter sur leur opposition.

Cet appel à une "union sacrée" n'est pas très clair. Claude Bartolone cherche-t'il une majorité de rechange pour être sur que son budget soit voté?

J'ai pu à cette occasion lui poser plusieurs questions pour lesquels je n'ai pas reçu de réponses. La première c'est un rappel de l'attitude du groupe socialiste lors de la précédente mandature. En effet ce groupe n'a cessé d'exiger un recentrage sur les dépenses obligatoires du département, une gestion plus rigoureuse des finances. Les conséquences de la réforme Raffarin nous mettent dans cette situation et la prochaine réforme des collectivités locales nous y contraindra complétement, quel le est la position réelle du PS ?

De même sur la question de la dette publique, Claude Bartolone a répété à plusieurs reprises que la dette était considérable, qu'elle n'atteignait pas ce niveau quand la gauche était au pouvoir, ce qui est une réalité .
Mais il na jamais développé sa conception des mécanismes qui engendrent la dette et encore moins  l'attitude qui serait celle du PS revenant aux affaires. Si c'est pour constater que l'on ne peut faire autrement. Autant le dire tout de suite. ces attitudes ambigües ne servent pas le combat à mener pour une réelle justice sociale et budgétaire pour le département.
Opérer 100 millions de coupes dans le budget aura des conséquences sérieuses pour la population même si l'on est attentif à ce que l'impact en soit minoré.
Mener un combat commun nécessite de la clarté sur les objectifs.
Commenter cet article