Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Melenchon, vive le metissage

Publié le 14 Avril 2012 par pierre laporte

« Notre chance c’est le métissage »

« Les pays du Maghreb sont nos frères et nos sœurs », déclare alors Jean-Luc Mélenchon. S'adressant à l'autre rive de la Méditerranée, le candidat du Front de gauche lance : « Vous avez ici ce peuple français bigarré [...] qui vous ouvre ses bras et vous dit la guerre est finie. De la Méditerranée nous voulons faire une zone de paix », ajoute-t-il, s'en prenant à « l'armada » de navires américains présents en Méditerranée. « Notre chance c’est le métissage », poursuit l'eurodéputé, sous les « youyous », avant de saluer « Arabes et Berbères » par qui sont venus en Europe « la science, les mathématiques ou la médecine » au temps où « l'obscurantisme jetait à terre l'esprit humain ». Refusant « l'idée morbide et paranoïaque du choc des civilisations », il a remercié les Maghrébins « qui ont libéré le sol de la patrie des nazis ». « Les peuples du Maghreb sont nos frères et nos sœurs » et il n'y a « pas d'avenir pour la France sans » eux. 

Après cette ode à la Méditerranée, Jean-Luc Mélenchon est revenu à ses premières amours. Il a ainsi taclé les deux principaux candidats à la présidentielle et les médias. Il s’est notamment moqué des deux meetings de Nicolas Sarkozy à la Concorde et de François Hollande à Vincennes, « dans les bois ». Il s’en est ensuite pris au magazine l’Express, « le plus extrémiste » des hebdomadaires selon lui. Avant d’évoquer les journalistes « surexploités » et d’appeler à la « révolution dans les médias ».  
Lors de son dernier grand meeting en plein air, le candidat du Font de gauche a également critiqué l’attitude du candidat sortant qui, lors de ses visites à Marseille, « parle exclusivement de la sécurité qu'il n'est pas capable d'assurer », et aux « partis extrémistes de la haine qui montrent du doigt au nom de sa religion. »

« Dans ce pays les seuls assistés sont les riches »

Jean-Luc Mélenchon a ensuite estimé que «  dans ce pays les seuls assistés sont les riches » avant d’ajouter « nous avons assez d'entendre dire que ceux qui bénéficient de la solidarité sont des assistés. »

Enfin, le candidat de gauche n’a pu s’empêcher de s’en prendre à l’extrême droite. Il a ainsi prédit que « le rouge des drapeaux sera loin devant le blanc », lors des résultats du 1er tour.   

 
    Commenter cet article