Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Ma réponse à une critique sur la lettre ouverte

Publié le 11 Janvier 2012 par pierre laporte in Créer une nouvelle force politique à gauche

Voici ma réponse à la critique reçue du texte de la lettre ouverte

 

le texte reçu:

La FASE veut des places. Rien de plus normal. La cuisine électorale est nécessaire mais elle ne doit pas polluer le débat, et donc elle doit se faire en interne. Les griefs sur l’organisation des assemblées citoyennes dans une lettre publique, associés à des desiderata électoraux, donnent l’impression que les premiers sont juste un moyen de pression pour avoir des places. C’est exactement ce qu’ont fait le PS et EELV, avec le résultat que l’on sait. Si la FASE voulait plomber le Front de Gauche, elle ne s’y prendrait pas autrement. Est-ce qu’il y a quelqu’un chez vous qui réfléchi avant de parler ? Donc sur le fond, d’accord, mais sur la forme, pas d’accord.

Ma réponse:

La FASE ne veut pas "des places" elle veut que la diversité du FDG, de ses organisations et des citoyens sans appartenance politique soit représentée par les candidats du FDG. Pourquoi? Parce que cette diversité est essentielle pour rassembler largement.Parce que cette diversité doit être cosubstantielle. Le débat doit "rester interne", non car dans trop de départements il n'y a pas d'assemblées citoyennes, la dynamique que nous voulons créer est freinée pour des pseudos intérêts d'appareil ou parce que l'on a peur de froisser le PS.

Contrairement à ton exemple, EELV négocie des places pour être certaine d'avoir des élus, nous nos candidats à part nos trois sortants n'ont quasiment aucune chance d'être élus.

Si nous voulons que notre front pèse dans la vie politique et construire une force politqiue nouvelle capable de porter l'alternative sociale et écologique, il faut que ce débat devienne public et ne soit pas un débat de cuisine électorale.

Enfin, lisez bien toute la lettre et continuons le débat.

Commenter cet article