Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Les remerciements de Francois Asensi aux électeurs

Publié le 19 Juin 2012 par pierre laporte

Merci de votre confiance !

Villepinte, le 17 juin 2012

Je remercie les électrices et les électeurs de Sevran, Tremblay en France et Villepinte qui nous ont placés, Clémentine Autain et moi, largement en tête de tous les candidats dimanche dernier, et qui m’ont permis d’être élu aujourd’hui.

Je vois dans cette élection la reconnaissance de l’honnêteté politique et de la clarté vis à vis des électeurs, de la fidélité à nos convictions et à nos valeurs.

J’y vois la reconnaissance d’une présence constante et opiniâtre sur le terrain :
- au coté des salariés qui luttent contre les licenciements et pour des emplois dignes, notamment pour les jeunes,
- au coté des personnels de l’hôpital Ballanger et des médecins qui sont mobilisés pour la modernisation de l’hôpital public et pour l’accès de tous à des soins de qualité,
- au coté des enseignants et des parents d’élèves qui se battent pour une école de qualité offrant à chaque enfant les meilleures chances possibles,
- au coté des locataires qui veulent vivre dans des conditions correctes et ne pas être écrasés de charges indues.
- Au coté de toutes celles et de tous ceux qui veulent une vie digne dans une société plus juste et plus fraternelle.

Je remercie les centaines d’amis, de sympathisants et de militants qui se sont mobilisés pour cette campagne électorale qui a été exemplaire.

Les rassemblements que nous avons organisés à Tremblay, à Sevran et à Villepinte l’ont ponctuée en mettant à chaque fois l’accent sur des contenus liés à la vie des gens :

- la défense de l’emploi et la lutte contre les licenciements,
- la jeunesse, la promotion des jeunes talents et la lutte contre les discriminations,
- l’ouverture sur le monde et la diversité considérée comme une richesse et non comme un problème.

Face aux tempêtes économiques et financières qui s’annoncent, je serai un acteur exigeant et vigilant, à l’Assemblée Nationale comme ici, dans notre circonscription. Vous pouvez compter sur moi pour lutter avec vous afin que ne soient pas trahis les espoirs liés à l’arrivée dans notre pays d’une majorité de gauche dominée par un Parti Socialiste désormais majoritaire à l’Assemblée Nationale et au Sénat, dans les régions et les départements.

Oui, comme l’a réaffirmé le Front de Gauche, notre pays a besoin d’une profonde rénovation de ses institutions en même temps qu’il a besoin d’une politique de résistance à la pression des marchés financiers, une politique de justice sociale, de relance économique et de création d’emplois, une politique ambitieuse pour notre jeunesse qui doit être aidée à se former, à créer, à imaginer et construire l’avenir.

Cette élection législative met en relief la crise démocratique profonde que connaît notre pays. Comment ne pas s’interroger sur l’abstention de près d’un électeur sur 2 alors qu’il s’agissait d’élire l’Assemblée Nationale qui va jouer un rôle absolument essentiel dans les cinq ans à venir ?

Comment ne pas s’interroger sur le fait que le Front de Gauche voit le nombre de ses voix multiplié par trois à l’élection présidentielle et le nombre de ses député réduit de moitié à la législative qui suit ?

La nouvelle Assemblée nationale ne reflètera pas le pluralisme et la diversité de la société française. C’est d’autant plus grave dans le contexte de crise économique, sociale et politique que nous traversons.

La cinquième République a atteint ses limites. Le vote de rejet exprimé dans le vote Front national en est le symptôme le plus inquiétant. Nos institutions sont de plus en plus un véritable étouffoir pour la démocratie. Où est la modernité dans ce système monarchique unique en Europe, qui fait la part belle au bipartisme ?

L’élection d’une partie des députés à la proportionnelle est un impératif qui ne peut être repoussé à demain.

J’attends du Président de la République qu’il indique clairement quelles réformes démocratiques il entend mettre en œuvre. Il y a urgence pour tourner notre pays vers l’avenir et redonner aux Français la confiance dans leurs institutions.

Vous pouvez compter sur moi, sur Clémentine, pour agir en ce sens.

François ASENSI

Votre député

Commenter cet article