Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Jeudi nous votons le budget du CG 93 déclaration du groupe

Publié le 19 Mars 2012 par pierre laporte

"Groupe communiste, citoyen, Front de gauche

pour une transformation sociale et écologique".

 

Budget 2012 : Il est temps de s’insurger !

 

 

Le budget 2012 du Conseil général qui doit être voté le 22 mars est catastrophique. C’est même le pire budget que la Seine Saint Denis ait jamais connu.

 

Depuis trop longtemps la droite au pouvoir met à sac les services publics. Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux ou la révision générale des politiques publiques sont la face immergée de l’iceberg. Plus sournoisement, et obsédés par la réduction des déficits publics, les gouvernements qui se succèdent depuis 2002 se sont débarrassés de leurs dépenses les plus importantes sur le dos des collectivités. Au Conseil général de la Seine St Denis, ce « délestage » a pris des proportions terribles. Depuis 2004, l’Etat nous a transféré la quasi intégralité de ses politiques sociales et les dépenses allant avec (RMI puis RSA, Allocation d’Autonomie, Prestation de Compensation du Handicap) sans compter l’entretien des routes nationales, la prise en charge des personnels non enseignants dans les collèges… Nous n’aurions rien trouvé à redire si l’Etat avait versé les moyens nécessaires à ces transferts. Ce n’est pas le cas. C’est plus d’un milliard € que l’Etat doit à notre collectivité aujourd’hui, en cumulé depuis 2004.

 

Comme si cela ne suffisait pas, les mêmes ont également taillé dans nos ressources : gel de la dotation globale de fonctionnement (les moyens donnés par l’Etat aux collectivités), suppression de la taxe professionnelle et réforme de la fiscalité locale. Soient quelques centaines de millions € encore injustement amputés à notre ambition de services publics forts, seuls garants d’une satisfaction, égale pour toutes et tous, des besoins humains. Dans un département comme la Seine St Denis durement impacté par la crise sociale, il faut que ça cesse. Ce n’est pas aux précaires de payer leur précarité !

 

Avec le Front de Gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon, nous refusons donc de baisser les bras en nous contentant d’être à terme les gestionnaires de collectivités en faillite! Nous réaffirmons que la solidarité est une affaire nationale. L’accès aux services publics, à l’emploi, à la dignité doit être le même en Seine Saint Denis ou ailleurs.

 

C’est notre devoir de nous attacher à ce projet et de nous battre pour le faire vivre.

 

L’Humain d’abord !

 

 

Commenter cet article