Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Faut-il faire moins pour les chômeurs de Seine-Saint-Denis? Communiqué du groupe Front de Gauche, CG93

Publié le 17 Décembre 2012 par pierre laporte in du local au global

Groupe communiste, citoyen, Front de gauche

pour une transformation sociale et écologique

 

 

 

Bobigny, le 14 décembre 2012

 

 

Faut-il faire moins pour les chômeurs de Seine Saint-Denis ?

 

 

 

Si le discours de Stéphane Troussel à la presse est offensif, ses décisions au sein des instances départementales révèlent une toute autre posture politique.

 

Ainsi, notre groupe s’est prononcé contre la réduction de 9000 euros de la subvention allouée par le Conseil général à l’Association Pour l’Emploi, l’Information et la Solidarité des chômeurs et travailleurs précaires (APEIS – association de lutte contre le non-respect des droits des chômeurs), proposée par nos collègues de la majorité lors de la Commission permanente du 6 décembre, au lendemain de la conférence sur la pauvreté. 

 

Notre groupe a été immédiatement accusé par certains élus socialistes de s’opposer à l’attribution de cette subvention. Cette attitude n’est pas digne d’une majorité départementale. La Seine Saint-Denis a besoin d’élu-e-s capables de dialogue constructif et d’ambitions politiques pour ses habitants, pas de petites batailles rangées au sein de la majorité.

 

Nous ne pouvions pas rester silencieux sur cette réduction de subvention lorsque l’on constate que, dans le même temps, une subvention de 350 000 euros est accordée à la CGPME, organisation syndicale patronale, notamment pour le développement d’activités liées à l’actionnariat.

 

Depuis son élection, le Président du Conseil général n’a pas manqué d’investir les tribunes médiatiques pour réclamer à corps et à cris des moyens pour notre département. Nous partageons le constat de finances départementales exsangues et l’urgence de nouveaux moyens financiers pérennes pour la Seine Saint-Denis. Cependant, nous nous étonnons que soit éludée la question importante de la compensation du 1,3 milliard que nous doit toujours l’Etat au titre des compétences qu’il a transféré en 2004 aux Conseils généraux (RSA, PCH, APA…).

 

Quel est le véritable projet politique de la présidence socialiste du Conseil général face à la crise des banques et des marchés financiers, au chômage et à la précarité qu’elle engendre ? Face aux choix du gouvernement qui consistent à verser 2,5 milliards d’euros sur 5 ans pour lutter contre la pauvreté et à accorder, au nom du choc de compétitivité, 20 milliards de crédits d’impôts aux entreprises ? Est-ce l’application de cette politique sociale-libérale qui s’est illustrée au Conseil général lors de cette dernière Commission permanente ?

 

Notre département a besoin d’engagements forts de la part de l’Etat, sa situation est plus que jamais inquiétante. Il nous faut sortir des compromis avec la logique libérale, développer l’emploi et maintenir la solidarité. Nos collègues socialistes ne peuvent plus tenir le double discours de la dérive idéologique.

 

Les élu-e-s du groupe communiste, citoyen, Front de gauche pour une transformation  sociale et écologique - Conseil général de la Seine Saint Denis.

 

Bally Bagayoko, Josiane Bernard, Hervé Bramy, Gilles Garnier, Pascal Beaudet, Florence Haye, Jean-Jacques Karman, Pierre Laporte, Jean-Charles Negre, Bélaïde Bedreddine, Jacqueline Rouillon, Abdel-Madjid Sadi, Azzedine Taïbi.

 

 

 

 

 

Conseil Général de la Seine Saint Denis.

Hôtel du Département – 93006 – Bobigny Cedex.

Courriel: groupe-communiste-cg93@wanadoo.fr

Blog: http://www.elusfrontdegauchecg93.fr

 

Commenter cet article