Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Conseil général, bataille pour l'emploi et contrats d'avenir : allons y vraiment !

Publié le 8 Septembre 2013 par pierre laporte

Jeudi 5 septembre 2013

Stéphane Troussel déclare dans le Parisien daté du 4 septembre vouloir faire de l'emploi une priorité sur notre département. Comme lui, nous pensons que dans un département aussi lourdement touché par le chômage et la précarité que le nôtre, cette question relève d'une véritable urgence.

 

Pourtant, la fermeture de l'usine PSA à Aulnay-sous-Bois a laissé un goût amer à tous ceux qui luttent pour que notre territoire ne s'enfonce pas plus encore dans la crise et la pauvreté. Nous regrettons que nos collègues socialistes n’aient pas engagé la bataille indispensable pour sauver l’activité du site et les 3000 emplois menacés. La communication du président du Conseil général résiste mal à la réalité.

 

Stéphane Troussel se félicite des 30 emplois d'avenir créés au sein de notre collectivité en 2013 et des 20 autres pour 2014 quand d'autres collectivités de moindre taille en ont embauché le double. C'est une goutte d'eau dans la mer des besoins des jeunes précaires et sans emploi.

 

Nous saluons l’initiative qui consiste à proposer 100 contrats d’avenir aux associations départementales. Cependant, les réductions successives des subventions allouées par le Conseil général à la sphère associative  permettront-elles à ces structures de porter le coût de nouvelles embauches, même sur un contrat aidé dont la durée n’excédera souvent pas 3 ans ? Rien n'est moins sûr. Nous ne sommes donc malheureusement pas aussi certains que Stéphane Troussel que cette mesure bénéficiera efficacement et durablement au développement des associations départementales et de l’emploi en Seine Saint-Denis. A fortiori quand la réforme des retraites annoncée par le Gouvernement pénalisera fortement l'accès à l'emploi des jeunes en maintenant en activité les salariés les plus âgés par l'allongement de la durée de cotisation !

 

Aucune politique de l'emploi dans notre département ne sera efficace tant que le gouvernement socialiste n'aura pas rompu avec les logiques libérales et les directives européennes.

Pour ce faire, il doit cesser de marcher sur les traces de ces prédécesseurs de droite en continuant d’œuvrer pour la baisse du coût du travail. Cette stratégie n’a conduit qu’à une chose : l’augmentation constante du chômage et de la précarité dans notre pays. Nous attendons d’un gouvernement de gauche  qu’il sauvegarde les emplois dans l’industrie pétrolière, la sidérurgie, et tant d’autres secteurs qui ont vu leur activité s’éteindre. Or, non seulement il n’a pas su trouver les réponses adéquates à cette casse mais avec l’adoption de l'Accord National Interprofessionnel, les parlementaires socialistes ont contribué à réduire les droits des salariés, à faciliter les licenciements dans les entreprises.

 

Notre groupe partage la préoccupation et l'ambition de Stéphane Troussel mais pour faire de l'emploi la priorité n°1 dans notre département, il faut mener une lutte réelle et ambitieuse contre les licenciements boursiers et l’avènement de l’emploi précaire. Il faut nationaliser les entreprises menacées, aider à la création de coopératives. C'est selon nous les bases d'une authentique économie solidaire orientée vers la satisfaction des besoins sociaux. Nous sommes prêts, avec nos collègues socialistes à interpeler le gouvernement en ce sens.

 

La lutte pour l’emploi n’est pas affaire d’affichage pour les élections municipales.

Elle nécessite des actes forts, de redonner tout sa place au travail plutôt que d'enrichir le capital, et prendre le contrepied des politiques antisociales entamées par les gouvernements de droite plutôt que de les poursuivre.

 
Par Elus front de gauche CG 93
Ecrire un commentaire

 

Commenter cet article