Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Cohn bendit un prétendu libertaire contre un référendum sur le traité

Publié le 21 Septembre 2012 par pierre laporte in du local au global

Cohn Bendit a encore frappé. Il trouve incongru que le Front de gauche demande un référendum sur le traité budgétaire car Jean Luc mélenchon copine avec Chavez.

Nous voyons bien qu'en Europe tout va bien Monsieur Cohn Bendit, les Grecs, ces galeux, sont très heureux de même que les portugais et les espagnols. De l' Europe ils en rêvaient sans doute, aujourd'hui elle est devenue  un cauchemar.

 

En France il ne se passe pas une journée sans qu'un  magazine ne titre sur les privilégiés que sont les fonctionnaires, ou mieux encore les retraités qu'il faudrait ponctionner.


J'oubliais il y a aussi les collectivités qui dépensent de façon ahurissante.

En Seine Saint Denis par exemple nos dépenses ahurissantes concernent le RSA (encore des privilégiés), l'APA pour les personnes âgées et les depenses d'allocation pour les handicapés. Faut-il tailler dans ces dépenses? La droite elle même l'affirme, embaucher 40000 enseignants serait une dépense insensée. Les folies des banques, la crise spéculative sur l'immobilier, l'explosion de la bulle financière, le creusement des inégalités, des riches de plus en plus riches et des peuples entiers sombrant dans la misère, tout cela ne serait pas folie?


Quel monde défendez vous monsieur Cohn Bendit? Celui des traité signés dans le dos des peuples, celui de la chasse au pauvre et de la guerre entre les peuples au nom de la compétitivité?


Décidemment les masques tombent. Il est d'ailleurs remarquable de constater que Stéphane Gatignon qui est l'un de vos adorateurs appelle à voter oui au traité après avoir appelé à voter non au traité constitutionnel, quel avenir pour les habitants de Sevran dans un pays où l'austérité sera la règle d'or.

Le chemin du reniement n'a décidemment pas de fin et il y a de l'indignité à se tranformer en défenseur de ce système.

Commenter cet article