Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Charcutage électoral en Seine Saint Denis intervention de Francois Asensi

Publié le 29 Octobre 2013 par Pierre Laporte

Questions au Gouvernement

Mardi 29 octobre 2013 à 15h

 

 

Question du député François ASENSI

(Front de gauche, Seine-Saint-Denis)

Monsieur le ministre de l’Intérieur,                                                  

La crise de confiance des Français nécessite de refonder nos institutions, et non de les maltraiter pour des raisons partisanes.

En Seine-Saint-Denis et dans les territoires ruraux, le futur redécoupage des cantons fait figure de chronique d’un charcutage annoncé. Il conjugue l’opacité la plus totale à une partialité manifeste.

Dans mon département, les parlementaires Front de gauche n’ont pas été consultés, pas même informé. Ni Marie-Georges Buffet ni moi-même.

Le Préfet a prétendu qu’il ignorait tout de ce redécoupage. Mais où est le principe de neutralité de l’Etat quand les élus socialistes de Seine-Saint-Denis, eux, en sont informés?

Avec cette méthode, tout porte à croire que les ciseaux de la place Beauvau préparent une nouvelle atteinte au pluralisme.

Un exemple éloquent : selon des fuites, la ville de Tremblay-en-France serait détachée de sa circonscription, de son intercommunalité, de son bassin de vie, pour être fusionnée avec trois villes de droite, dans un canton sans aucune cohérence géographique, démographique, historique. Le tripatouillage électoral est grossier !

Avec le concours de Monsieur Bartolone, le parti socialiste tente de renverser les maires Front de gauche de Seine-Saint-Denis, plutôt que de s’opposer aux bastions de la droite !

Vous courtisez les communistes à Paris mais vous les combattez de l’autre côté du périphérique, en divisant la gauche.

De la loi sur les métropoles à ce redécoupage partisan, c’est la respiration de notre démocratie qui est en cause.

Monsieur le ministre de l’Intérieur, je vous demande que les futures circonscriptions cantonales garantissent le pluralisme et la concertation de l’ensemble des élus, sans exclusive.

Commenter cet article