Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Visite d'Ecos-quartiers en Allemagne

Publié le 9 Juillet 2009 par pierre laporte

Quartiers visités :

A Fribourg, Vauban (Vau) et Rieselfeld (Rie)

A Tübingen, Loretto (Lor) et « quartier français » (fra)

 

Ecologie

 

Biodiversité

 

Sans être nécessairement locale (glycines omniprésentes), la flore évite les standards que sont thuya, troène, laurier-cerise et autres écrans opaques.

Les quartiers visités sont très verdoyants, la végétation est foisonnante, les feuillages très proches des façades et des ouvertures.

 

Les espaces publics sont gérés d’une façon extensive, qui tolère les herbes entres les pavés et au pied des arbres (et même les ronces !).

Les arbres présents dans les sites requalifiés ont été intégrés aux nouveaux aménagements.

 

Leur état de santé montre qu’ils ont bénéficié de tous les égards dus à leur âge.

 

Les toitures végétalisées sont très présentes également. Elles présentent un intérêt comme point de verdure supplémentaire dans un maillage vert, mais ce n’est pas tout. Ces aménagements ont aussi une fonction d’éponge, utile pour retenir l’eau en cas de pluie brutale, et ils assurent une isolation supplémentaire des bâtiments.

 

 

 

 

Un « hôtel à insectes »

 

Détail :

 

Les rivières qui traversent les quartiers ou qui les bordent sont maintenues dans un état « naturel » (éventuellement reconstruit à partir d’une situation dégradée).

 


 

Infiltration des eaux pluviales

 

 

A la parcelle, la perméabilité des surfaces et la présence de toitures végétalisées entrent dans le calcul de la taxe d’assainissement.

 

A l’échelle de l’îlot, les eaux pluviales restent en surface dans un système de caniveaux.

Une grande noue recueille finalement les eaux de pluie, qui s’infiltrent. (Vau)

 

Les dispositifs de rétention d’eau s’intègrent aux aménagements paysagers (Rie)

 

 

 


 

Energie

 

 

Réseau de chaleur fonctionnant au bois déchiqueté et produisant de l’électricité (cogénération). (Vau)

 

L’intérêt d’un tel réseau devient moindre quand les constructions deviennent très économes en énergie (bâtiment très basse consommation et, à plus forte raison, bâtiments à énergie positive !).

L’architecture bioclimatique associe notamment une isolation très performante, une optimisation des apports d’énergie solaire directe (dissymétrie nord/sud), une récupération de la chaleur de l’air (ventilation double flux)…

Associée à une production d’électricité photovoltaïque, elle permet d’obtenir des maisons qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

Ici, le projet « solarsiedlung » de l’architecte Rolf Disch. (Vau)

 

Beaucoup de panneaux solaires dans cette patrie de la contestation anti-nucléaire.

Les toitures des équipements publics sont offertes aux projets de production d’électricité. Des coopératives d’habitants se créent pour contribuer à la production locale d’énergie.

Photo : panneaux solaires thermiques (gauche) et panneaux photovoltaïques (droite)

 

- à suivre… -

Commenter cet article