Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Un article sur le Blog de mon ami Bally Bagayoko

Publié le 19 Mars 2009 par pierre laporte in conseil général

POURQUOI NOUS AVONS VOTE CONTRE

 

 

Ce jeudi 12 février 2009, le projet de Contrat Particulier entre

la Région

Île de France et le Département de Seine Saint Denis a été adopté par le Conseil général.

 

La région, en portant sa participation à 60%, prend en compte le nécessaire rééquilibrage de

la Seine

Saint Denis. Pour nous, cette participation est acquise et ne saurait être remise en cause.

 

Néanmoins, notre groupe Communiste et citoyen pour une alternative à gauche avait renouvelé à l’unanimité sa demande de report d’examen de ce contrat, pour trois raisons essentielles :

 

  1. L’absence d’élaboration collective avec les élus du département, maires et conseillers généraux confondus.
  2. La réduction du périmètre d’action aux seules voiries et aménagement, supprimant toute politique de la ville, culturelle, et sportive.
  3. L’inégalité territoriale persistante, qui maintient la division de fait entre l’est et l’ouest du département. 

 

La situation de crise actuelle appelle une réaction forte. On ne peut se satisfaire de la simple reconduction des politiques menées par le passé. Compte tenu des conséquences sociales et économiques de la crise, notre département a besoin de la solidarité nationale et régionale.

 

Il est indispensable que l’Etat rembourse les sommes dues au département, au titre des transferts de charge à ce jour non compensées, et accède à notre demande d’un plan d’urgence pour

la Seine Saint Denis. Dans ce contexte et à notre niveau, le CPRD ne peut qu’être différent, au regard de cette situation nouvelle.

 

Malheureusement le groupe socialiste, avec l’appoint des voix de la droite, a refusé d’adopter cette proposition de sagesse. Etait-il si difficile d’accéder à cette demande raisonnable et de mettre à profit ce temps retrouvé pour élaborer ensemble un nouveau CPRD. En déplorant cette tentative de passage en force, afin de rester cohérents avec l’analyse que nous avons exprimée avant et pendant la séance, nous avons été contraints d’opposer un vote négatif.

 

Il est regrettable que sur un thème aussi structurant pour la population de Seine Saint Denis, un vote unanime, que nous appelions de nos vœux, n’ait pas pu être atteint. Pour ce faire, une concertation large des élus du département, dans un but partagé de rééquilibrage territorial, eut été nécessaire.

 

La clause de revoyure du contrat est fixée à 2010. Nous souhaitons que l’on tire les enseignements de la situation ainsi créée, car les problèmes posés demeurent. Nous sommes disponibles pour les surmonter, et participer à la définition d’une nouvelle action politique avec nos partenaires, basée sur les principes énumérés ici.

 

Commenter cet article

noureddine elkarati 05/04/2009 19:35

bonsoir pierre

je persite et signe ,la bougeoisie veut nous faire peur avec la crise ,c'est son systeme ideologique habituel ,ne tembe pa dans le piege ! ,il faut dire vive la crise et vive les troubles sociaux à venir : le capitalisme doit chierdans son froc et le nain sarkozy aaau g20 a pleuré face à obama ,il ne faut pas croire la presse ?la crise actuel jamais le capitalisme ne s'en relevera ,car elle touche les parvenus ,car je le crois dieu oui dieu existe pierre est commmuniste ,lis cet article extrait de mon blog ,qui en passant devient une référence dans le département ,sois heureux vive la crise ,car soyons logique la crise c'est celle du capitalisme et des parvenus ,passe une bonne soirée ,oui vive la crise ,dans la vie il faut être provocateur pour comprendre la vie : vive l'urss et vive staline !

Pourquoi le 9-3 résiste bien à la crise ?
Créé le 14/02/09 à 9h56
2 commentaires


Sur l’ensemble de l’Ile-de-France, région déjà plutôt épargnée par la hausse du chômage, c’est bien la Seine-Saint-Denis qui tire le mieux son épingle du jeu. Ce département a affiché la plus forte baisse du chômage par rapport au reste de la région sur l’ensemble de l’année 2008 mais aussi sur les trois derniers mois.

Le 9-3 a en fait su tirer parti de sa situation. Les grands groupes sont attirés par des locaux disponibles et bien moins coûteux que dans la capitale. Les candidats les plus diplômés, mais dont les CV ne parviennent cependant pas à interpeller les recruteurs, n’hésitent eux plus à se lancer seul en créant leur propre activité.

D’où un réseau important de très petites entreprises. Mais qui restent fortement exposées au ralentissement de l’activité économique en pleine crise.


source : europe 1

noureddine.elkarati 31/03/2009 14:01

bonjour pierre
bally est aussi mon ami ,il est noir comme marie qui est un ange ,un peu d'hmour : la frane a peur ,trés peur,même trés peur ,car Sttrau kahn a parlé à la télé ,un peu de serieux ,la crise touche surtout les riches et les parenus,le communisme est un ardente necessité ,vive l'urss et vive staline

noureddine.elkarati 31/03/2009 14:00

bonjour pierre
bally est aussi mon ami ,il est noir comme marie qui est un ange ,un peu d'hmour : la frane a peur ,trés peur,même trés peur ,car Sttrau kahn a parlé à la télé ,un peu de serieux ,la crise touche surtout les riches et les parenus,le communisme est un ardente necessité ,vive l'urss et vive staline