Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Les verts, glissement progressif vers le libéralisme

Publié le 7 Décembre 2008 par pierre laporte in Créer une nouvelle force politique à gauche

Nouvel Obs : Les Verts s'affichent unis lors de leur congrès national

NOUVELOBS.COM | 06.12.2008 | 16:20


Les Verts souhaitent se doter d'une direction qui rassemble ses divers courants, en s'attachant à effacer leur image passée de divisions.

La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot au premier jour du congrès national des Verts qui se réunit à Lille (Sipa)

La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot au premier jour du congrès national des Verts qui se réunit à Lille (Sipa)

Les Verts, après leur résultat peu probant aux élections présidentielles de 2007, souhaitent que leur congrès, samedi 6 décembre à Lille, ouvre la voie à un succès aux prochaines Européennes et comptent afficher leur unité, par opposition avec l'ambiance qui régnait chez les socialistes lors du congrès de Reims. Le parti écologiste doit élire son secrétaire national ce samedi soir.
Cécile Duflot, à ce poste depuis 2006 et dont la motion est arrivée en tête (avec 27,78% des suffrages) lors du vote des adhérents Verts le 16 novembre dernier, part favorite pour un second mandat.

La feuille de route votée à plus de 70%

Les Verts devraient voter très largement ce samedi la motion de synthèse (feuille de route) du parti écologiste pour les trois ans à venir, ont-ils indiqué à l'issue de réunions de délégués précédant l'ouverture officielle du Congrès qui se tient à Lille. Ce vote devrait permettre à Cécile Duflot d'être reconduite dans ses fonctions de secrétaire nationale du parti.
La motion de synthèse, intitulée "L'Alternative Écologiste" et déposée ce samedi midi après de longues discussions, émane de la fusion de quatre des six textes en lice lors du vote des militants le 16 novembre dernier.
La motion de Cécile Duflot était alors arrivée en tête (27,78%), devant celle de Jean-Louis Roumégas (proche de Dominique Voynet) qui avait obtenu 25,28%. Jean-Marc Brûlé (14,2%) et Bernard Jomier (6,2%) ont également rejoint la synthèse.
Mathématiquement, cette fusion devrait rassembler 73% des suffrages lors du vote des 528 délégués qui doit avoir lieu en fin d'après-midi.
Deux autres textes seront soumis au vote : la motion Unir (14,57%) de Denis Baupin soutenu par Yves Cochet (environnementalistes), et la motion d'Altermondialisme, décroissance et écologie populaire (11,80%) de Françoise Alamartine (la gauche des Verts).
Le texte de synthèse établit le principe d'une "décroissance sélective, équitable et solidaire" qui consiste notamment à opérer une "transition économique vers une société du mieux-être" contre une société de surconsommation.
Il prône également la poursuite du "rassemblement de l'ensemble de la mouvance écologiste au-delà de l'élection européenne" de juin 2009. Les Verts entendent "s'engager pour qu'un majorité alternative à Nicolas Sarkozy et à l'UMP l'emporte dans les urnes" lors de la présidentielle 2012.

La locomotive Cohn-Bendit

A l'instar du député François de Rugy pour qui ce congrès s'inscrit comme une "étape vers la réussite de juin 2009", les Verts espèrent un bon résultat lors des élections Européennes, forts du rassemblement Europe Ecologie créé autour de Daniel Cohn-Bendit et réunissant José Bové et de nombreux proches du populaire Nicolas Hulot.
Ce rassemblement de la "galaxie écologiste" avait été plébiscité lors des Journées d'université d'été à Toulouse fin août où "Dany le Rouge", vice-président des Verts au Parlement européen, avait été ovationné. Candidat en région Ile-de-France, il n'était toutefois pas présent à Lille lors des deux journées du congrès national.
Le faible score de Dominique Voynet à la présidentielle 2007 (1,7%) avait sérieusement déstabilisé le parti écologiste. Les Verts avaient cependant rebondi aux municipales de mars 2008, avec notamment la victoire de leur ex-candidate à la présidentielle à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

"Un climat excellent"

Prenant le contre-pied du PS qui s'est déchiré il y a trois semaines à Reims, les Verts, jusqu'ici réputés pour leurs querelles, ont voulu éviter que le Congrès ne soit "théâtralisé, dramatisé", avec un texte "écrit à la va-vite, le couteau sous la gorge". Ils ont privilégié "en amont" le travail en commun avec les diverses sensibilités internes.
Deux réunions entre les différents "courants" se sont tenues avant le début du congrès vendredi à Lille : mercredi soir sur une synthèse des textes, et jeudi soir, sur la délicate composition de la direction qui doit respecter parité et équilibre entre les régions.
"Cela fait très longtemps qu'un congrès des Verts ne s'est pas présenté aussi bien parce que le climat de débat était excellent", a affirmé Cécile Duflot.

"Dérive dangereuse des Verts"

Pour le porte-parole des Verts proche de Dominique Voynet, Jean-Louis Roumégas, il s'agit de "dépasser les Européennes de 2009 et d'arriver à un texte clair sur la ligne politique jusqu'en 2012" pour la présidentielle. "Le rassemblement ne fait pas débat", a expliqué celui qui a rassemblé 25,28% des suffrages autour de sa motion.
"Ce qui fait débat", c'est le "clivage" entre "les partisans des Verts, parti de la décroissance et ceux qui veulent défendre l'idée d'une écologie plus politique, plus attractive".
Alors que Jean-Luc Mélenchon (fondateur du Parti de Gauche) leur a tendu la main, la gauche des Verts (11,8%), par la voix de la députée de Paris Martine Billard, déplore une "dérive dangereuse des Verts entraînés par le rassemblement écologiste tel qu'il est dessiné actuellement, vers le centre.
Le congrès des Verts se déroule dans la ville de la nouvelle première secrétaire du PS, Martine Aubry. L'Assemblée fédérale réunit à Lille 528 délégués élus à la proportionnelle du vote des motions.


Commenter cet article