Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Construire une nouvelle force politique suite

Publié le 13 Août 2008 par pierre laporte in Créer une nouvelle force politique à gauche

 

Quel est  paysage politique nous offre la gauche aujourd'hui?
Le PCF qui prépare son congrès reste figé dans un face à face avec le PS et se trnsforme peu àpeu en force d'appoint de ce dernier. Il n'y a rien à attendre de neuf du congrès même si la plupart des militants espérent autre chose.
Les verts, on est dans la même situation que le PCF, dépendance par rapport au PS et si leur détermination pour la lutte contre l'environnement n'est pas remieseen cause, saposition par rapport au libéralisme est ambigûe surtout avec des personnage comme D Cohen Bendit.
Rien à attendre d'eux quant à un effort de crétaion d'une nouvelle force politique, chacun dans sa boutique et tous autour du PS.
Et symétriquement la Ligue qui joue sur surtout pas le PS et rien avec lui mais qui n'offre aucune perspective, elle se nourrit de la centralité du PS. Le NPA  naissant se nourrit du besoin d'alternative mais dans un repli autour de la LIgue et la centralité d'Olivier Besancenot.
Le PS poursuit son glissement, avec les dernières positions de J Lang , ami ami avec Sarko, un de plus. Et des militants qui se retrouvent engagés dans des écuries présidentielles sans débtas de société. Mais comment s'en étonner les dirigeants montrent le chemin du renoncement, la composition sociologique du PS continue d'évoluer et  chez de très nombreux militants l'idée même d'une alternative au libéralisme est incompréhensible.

Bien sur il ya la gauche du PS, personnellement je n'y crois pas, même si autour de PRS se retrouvent des gens avec un dicours construit et intéressant. Mais de là à attendre de PRS une initiative hors du PS, non.

Il reste des forces comme les communistes unitaires, les alternatifs, les collectifs unitaires et les alter ékolos et autres courants des verts .
Sans doute que c'est avec eux que l'on peut accrocher cette construction sans fermer la porte à qui que ce soit . Lesélections à venir, les congrès en préparation seront soit la mort de cette initiativesoit l'opportunité qui se présente.
Cela dépendra de la capacité de beuacoup d'entre nous de vouloir ce rapprochement, de poser la première pierre.

Qu'elles ont vos propositions?
Commenter cet article

noureddine elkarati 27/08/2008 21:29

A JOHN
le héros français ,du point romenesque ,n'est pas Victorien ,c'est à dire que la révolution est une pratique du possible en France ,et non un rêve .Le heros Balsacien du xix siécle (ou chez Flaubert ) ne doute pas de la réalité de la lutte des classes ,ce n'est pas le cas en Angleterre ,même Marx l'a compris ,dans les luttes de classes en FRANCE .C'est pour cela ,que nous voulons batir une parti de type nouveau (sic Tours 1920) .de ce fait je ne rejoindrai jamais besancenot ,aprés tout il n'est pas facteur dans le 93 ,mais à Neuilly .la viie n'est pas un jeu victorien .cordialement sympathies revolutionnaires

noureddine elkarati 27/08/2008 08:20

bonjoour pierre
je veux une explication ,à toi de nous la donner ,c'est dans libé de ce matin ,clémentine ,notre clémentine ,roule pour besancenot et le npa ,je ne comprends plus rien ,en plus josé roule pour hulot et cohen bendit .je veux un artcile ,pour tes lecteurs aujour'dhui .tant mieux ,mais j'ai mal à la tête ,vite une aspirine :


voici l'article dans libé de ce matin


Clémentine Autain s’embarque sur le bateau d’Olivier Besancenot
Nouveau Parti anticapitaliste.
Envoyé spécial à Port-Leucate (Aude) GAËL COGNÉ
QUOTIDIEN : mercredi 27 août 2008
0 réaction
Une tête blonde et des lunettes de soleil qui n’ont échappé à personne, pendant la dernière université d’été de la LCR (Ligue communiste révolutionnaire). Sur la terrasse du village vacances des Carrats, à Port-Leucate (Aude), Clémentine Autain profite de la fraîcheur matinale. Dans quelques instants, «Olivier (Poste, 92)» doit prendre la parole dans une salle toute proche. Elle est déjà pleine. Le leader de la LCR s’apprête à parler du socialisme du XXIe siècle. Celui du NPA (Nouveau Parti anticapitaliste, un nom provisoire), celui de la «vraie gauche».

Pas tendre. Pendant les derniers jours, les journalistes ont interpellé plusieurs fois la médiatique jeune femme de 35 ans. L’ancienne élue (apparentée PCF) du XVIIe arrondissement de Paris, ex-adjointe de Bertrand Delanoë, qui a tenté de se présenter à la présidentielle en réunissant la gauche anti-libérale, puis de s’implanter à Montreuil (Seine-Saint-Denis) aux côtés de l’ancien maire (apparenté PCF) Jean-Pierre Brard, n’a pas toujours été tendre avec la LCR et le NPA. «Je me souviens, il y a un an, elle n’arrêtait pas de cracher sur la Ligue. Elle nous rejoint parce qu’elle voit que ça marche», souligne Leila Chaibi, militante NPA, membre du collectif Jeudi noir. «On a toujours eu des discussions», relativise Olivier Besancenot. Qui sourit : «Souvent en s’engueulant.» Comme leur leader, les «historiques» de la LCR préfèrent afficher un large sourire et éviter la polémique. Tout le monde assure que c’est un plaisir de la voir s’intéresser au nouveau parti. «C’est très bien. Ça prouve que la fonction de rassemblement du NPA marche. Des gens qui étaient hostiles nous rejoignent. La force du NPA, c’est qu’il n’y a pas de sélection. Tout le monde est le bienvenu», se satisfait Alain Krivine.

Clémentine Autain ne cache pas qu’elle a pu avoir quelques réserves par rapport au NPA. «La question n’est pas tant de savoir si la LCR va noyauter le NPA mais : "Comment on va créer une culture nouvelle ?"» Elle croit dans un «saut générationnel» et retient que la LCR a choisi de «s’autodissoudre. Un acte hyperimportant pour une organisation politique. Il y aura plus de nouveaux adhérents que de gens de la Ligue».

«Part d’aventure». Pour elle, il y a «une situation politique nouvelle. Il faut s’engager si on veut faire du neuf, une gauche digne de ce nom. On ne peut pas dire que le NPA sera une LCR-bis et ne pas s’engager. Il y a une part d’aventure». Une aventure qui se négocie. Elle aurait obtenu des garanties, de la part de certains «historiques» de la Ligue, que des courants comme le sien puissent s’exprimer. Pour Olivier Besancenot, qui souhaiterait la voir rejoindre ses rangs, rien n’est encore conclu : «Elle ne nous a pas rejoint en tant que telle, à ce que je sache.» Il ajoute : «Aujourd’hui, elle participe au processus.»

Depuis quelque temps, Clémentine Autain milite avec le comité NPA de Montreuil. En mai, elle avait cosigné une tribune collective avec le philosophe Michel Onfray, le sociologue Luc Boltanski et d’autres. Intéressés, ils attendaient quelques éclaircissements sur l’esprit du nouveau parti. «Nous allons bientôt avoir des discussions, puisque nous avons été interpellés publiquement», leur promet Olivier Besancenot.

noureddine elkarati 13/08/2008 14:31

bonjour pierre
ton texte est limpide,face à la crise de la politique et de la democratie representative traditionnelle (bourgeoise ) ,un boulevrard s'offre à nous .Il est dommage que le pcf s'entete dans une logique de préservation de l'appareil ,il n'ya rien à attendre du congrés ,qui annonce la fermeture du Parti ,sur lui même .Alain Bertho m'a dit que ROGER MARTELLI ,lui a dit qu'il allait quitter le parti .Je pense que localement ,notre nouvelle force politique dont le nom reste à défenir ,est de loin ,de trés loin ,potentiellement la premiere force politique .et en seine saint denis ,également .l'histoire du socialisme (communisme ) est en construction .le futur ,et la gauche du futur nous jugera ,personnellement je veux être considéré comme innocent . et si on pensait à organiser des états généraux de la gauche alternative et du communisme en France .c'est la période où il faut être courageux et audacieux ,la vie n'est pas le Parti ,alors inventons un autre forme de faire de la politique ,dans le cadre d'un parti qui conçoit la vie ,la vie ,la vie.........car c'est aussi beau de faire de la politique ! inventons une belle conception de la politique ,qui l'art de vivre dans la cité ,en produisant du commun et de l'humain .