Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

sécurité sociale

Publié le 11 Mai 2008 par pierre laporte

Frédéric Ploquin, « Comment la Sécu finance les fonds de pension anglo-saxons », Marianne2, 8 mai 2008

Les cliniques privées sont un marché hyper sûr... qui attire les fonds de pension anglo-saxons. D'où une inquiétude : et si les fonds en question se retiraient du jour au lendemain ?

Et si les fonds de pension, après avoir misé sur la santé, se retiraient du jour au lendemain ? C'est une hypothèse d'école, car pour le moment, la rentabilité économique des cliniques ne cesse de croître, comme le révèle une enquête de la direction de la recherche, des études et des statistiques. Le taux de rendement des capitaux investis dans les cliniques a bondi de 10,8% en 2004 à 15,7% l'année suivante, soit un niveau de performance supérieur à celui des 250 plus grandes sociétés françaises (hors secteur financier). Quand on sait que le marché est entièrement solvabilisé par la sécurité sociale, qu'il est en croissance régulière, que la concurrence est quasi-inexistante sur le plan international et très maîtrisée à l'intérieur des frontières, on peut parler d'un filon en or.

Une note confidentielle de la Fédération hospitalière de France* alerte le gouvernement en ces termes :

«Dès lors que l'on considère que les cliniques privées constituent une composante à part entière de notre système de santé, les pouvoirs publics devraient, bien évidemment, veiller à maintenir une rentabilité satisfaisante du secteur pour maintenir un flux d'investissement. Mais ils devraient aussi veiller à ne pas constituer de rentes de situation pour les investisseurs de ce secteur, la situation de la sécurité sociale n'autorise pas de telles générosités».

Un extrait de la note de la Fédération hospitalière de France sur la rentabilité des cliniques privées.

Un extrait de la note de la Fédération hospitalière de France sur la rentabilité des cliniques privées.

La Sécu en mère nourricière des Fonds de pension anglo-saxons, il y a en effet de quoi s'inquiéter. Le maintien de tels niveaux de rendement ne risque-t-il pas, en captant l'investissement, de déstabiliser le secteur public ? Le problème, souligne la note de la Fédération hospitalière, c'est que la fixation des tarifs, toute administrative et budgétaire qu'elle est, est « inadaptée à la régulation d'un secteur qui obéit aux règles de l'économie de marché ». Le temps que notre administration accepte de prendre le problème dans l'autre sens, les fonds de pension seront probablement allés chercher des liquidités ailleurs, comme ils savent si bien le faire !

*Publiée dans un livre paru le 4 mai 2008 chez Fayard, « Ma Sécu. De la Libération à l'ère Sarkozy », d'Eric Merlen et Frédéric Ploquin. - Lu 6 872 fois

Commenter cet article