Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Une déclaration de france Terre d'Asile

Publié le 21 Mars 2008 par pierre laporte in du local au global

La Grèce, mauvaise élève de l'Europe : la France doit suspendre le transfert des demandeurs d'asile vers ce pays

Dans une lettre adressée au ministre de l'Immigration, France terre d'asile a demandé la suspension des transferts de demandeurs d'asile vers la Grèce. En vertu du règlement Dublin II, toute personne demandant une protection en France, mais qui serait entrée sur le territoire de l'Union européenne par la Grèce ou qui y aurait déjà déposé une demande d'asile, peut être transférée vers ce pays pour que son dossier y soit étudié.

Or, le renvoi des demandeurs d'asile en Grèce les expose à des conditions d'accueil indignes et à un rejet certain de leur demande d'asile. Le taux d'admission, qui s'élevait en 2007 à 0,61 %, prouve que l'accès à la protection internationale est illusoire. Cette situation doit interpeller l'ensemble des Etats européens alors que la Grèce constitue le 3e pays d'accueil des demandeurs d'asile du continent après la Suède et la France. La Norvège a déjà tiré les conséquences du non respect de la Grèce de ses obligations internationales et européennes en matière d'asile en décidant, le 7 février dernier, de suspendre tout transfert vers ce pays en raison de « possibles violations des droits des demandeurs d'asile ».

Cette situation doit être d'autant plus soulignée alors que la communauté internationale s'inquiète aujourd'hui du sort des réfugiés irakiens. En 2007, près de 40 000 Irakiens ont demandé l'asile dans l'Union européenne dont la moitié en Suède. La Grèce, qui constitue la porte d'entrée de cette communauté en Europe, est le second pays d'accueil avec 5 475 demandes irakiennes. Or, si 82 % d'entre eux ont trouvé une protection en Suède, le taux d'admission en Grèce est nul.

Rappelons enfin sur ce dossier, que la France n'a enregistré que 144 demandes d'asile irakiennes en 2007, alors que des milliers y séjournent dans des conditions le plus souvent indignes. Il n'est pas rare de rencontrer dans les rues de Paris et de Calais, des Irakiens qui ont en poche leurs billets de renvoi vers la Grèce. C'est cela qu'il faut stopper de toute urgence !
.

Commenter cet article