Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Que cherche la direction du PS?

Publié le 12 Mars 2008 par pierre laporte in Tremblay actualité



En Seine Saint Denis  la direction du PS  a décidé de partir  à  l'assaut         des villes communistes!

Il est remarquable  que le PS fasse sa priorité de la conquête des villes communistes de ce département. Le plus démonstratif de la volonté hégémonique du PS c'est qu'après avoir argué que certaines villes dirigées par un communiste devaient lui revenir du fait des résultats des présidentielles et des législatives, au deuxième tour quand il arrive derrière et même loin derrière, il se maintient comptant sur une partie de l'électorat de droite pour gagner.

Si la direction du PCF pense que c'est un dérapage local, elle se trompe encore une fois, c'est bien une expérimentation. Ce qui ne veut pas dire que tous les socialistes partagent cette vision. Mais chez les responsables départementaux que ce soient les partisans de Ségolène ou les partisans de Fabius, ils sont tous sur la même longueur d'onde.


Si nous en sommes arrivés là ce n'est pas seulement la faute du PS c'est d'abord la paralysie dont nous sommes frappés. L'incapacité dans laquelle on nous met de nous renouveler, d'innover, de nous ouvrir.  Il est de plus en plus évident qu'une nouvelle force politique, résolument à gauche, novatrice et intégrant les dimensions sociales et écologistes est indispensable. La dimension communiste y a naturellement toute sa place.

A Tremblay je bénéficie comme partout en Seine St Denis du désistement départemental du PS mais le candidat local du PS Thierry Godin ne souhaite pas appeler à me soutenir parce que dans mes soutiens figurent des socialistes qui se sont retrouvés sur la liste de François Asensi.
Comment comprendre une telle attitude, étroite, qui réduit les partis à une secte.
Thierry Godin ne sera pas à mes côtés contre la droite au deuxième tour. Chacun fait ses choix, je suis persuadé que les électeurs socialistes ne se tromperont pas.



Commenter cet article