Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Des gains immodérés

Publié le 12 Février 2008 par pierre laporte in Créer une nouvelle force politique à gauche

A l'opposé de la gauche modéré, des  patrons qui en  profitent sans modération  et pour cause  ils ne risquent rien
Les salaires des grands patrons français en hausse de 40% en 2007
 
 

Près de trois patrons sur quatre de grandes sociétés françaises ont gagné 40% de plus en 2007 qu'en 2006 grâce notamment à l'augmentation de leur bonus, la rémunération des poids lourds du CAC 40 dépassant les 6 millions d'euros, selon une étude à paraître mardi dans le quotidien La Tribune.

En 2007, 77% des principaux dirigeants d'entreprises françaises ont vu leur rémunération bondir, faisant des PDG de l'Hexagone les patrons les mieux pays d'Europe, d'après l'étude de Hay Group.

La rémunération annuelle médiane comprenant le salaire de base, les bonus et les stock-options des patrons des géants du CAC 40 (au moins 40.000 employés et plus de 40 milliards d'euros de chiffre d'affaires) se monte ainsi à 6,175 millions d'euros.

Pour les PDG des sociétés les moins importantes du CAC 40 et des plus grosses de l'indice élargi SBF 120, elle est de 2,679 millions d'euros. Quant à la rémunération des patrons des plus petites entreprises du SBF 120, elle atteint 882.000 euros, selon les chiffres de Hay group qui a analysé les comptes de 135 groupes (CAC 40, SBF 120 plus quinze entreprises telles que ASF, Colas, Latécoère, Sanef, Airbus, DCNS).

Selon l'étude, ce sont principalement les bonus qui ont permis cette augmentation substantielle. Et cette part de la rémunération «continue à croître de manière significative», relève Hay Group, en soulignant qu'elle a bondi en 2007 à 1,431 million d'euros pour les mieux pays du CAC et à 764.000 euros pour le bas du CAC.

Les stock-options ont également fortement augmenté (+48% pour 58% des 135 entreprises étudiées): leur montant valorisé ainsi que celui des autres actions gratuites a atteint 4,828 millions d'euros en médiane pour le haut du CAC 40 et 1,610 million d'euros pour le bas.

Seuls les deux tiers des entreprises conditionnent la distribution de ces actions à la performance du dirigeant, souligne l'étude, en ajoutant que de plus en plus de PDG bénéficient d'un «matelas de sécurité». En 2007, ils étaient 39% à ne pas en avoir contre 60% en 2006.

Les salaires de base médian ont quant à eux progressé de 12% pour 61% des patrons.

Le Parisien , lundi 11 février 2008, 20h38

Commenter cet article