Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Les ambitions de Claude Bartelone

Publié le 3 Février 2008 par pierre laporte in conseil général


Ce dimanche matin Claude Bartelone était interviewé sur iTELE. Le journaliste  lui demande pourquoi il donne des cheveux blancs à Marie George Buffet  à propos de l'avenir de la présidence du conseil général. Bartelone improvise sur ce thème en pointant la crainte que les élus communistes auraient de voir arriver d'autres populations de Paris, des populations plus aisées que les populations modestes du département. Pour lui il ne faut pas avoir peur de leur arrivée, il la favorisera car elle créera de la mixité  sociale.

Et puis il termine en soulignant que leurs enfants iront avec ceux des familles modestes dans les mêmes écoles de la République, ils construiront ainsi notre beau département.
Voilà,  l'avenir du département selon Claude Bartelone c'est d'accueillir les couches moyennes ou un peu plus aisées chassées par la spéculation immobilière de Paris, c'est fort, non?.

Mais pour obtenir ce résultat il n'y a pas besoin de changer le président du conseil général cela se fait tout seul, le conseil général n'y peut pas grand chose d'ailleurs, ni pour l'empécher, ni pour la favoriser, c'est la loi du marché.

Mais pas un mot contre la spéculation immobilière qui après avoir chassé les familles modestes de Paris vers la banlieue, chasse maintenant les couches moyennes ou pas suffisemment aisées. D'ailleurs lorsqu' il critique le capitalisme financier il ne dit rien de la spéculation immobilière qui en est l'une de ses manifestations et qui s'accompagne d'une augmentation insupportable des loyers.
De plus le phénomène qu'il décrit ne touche que les villes proches de Paris, on ne voit pas ces populations affluer à Clichy sous Bois ou à Sevran. Et lorsqu'elles s'installent dans les quartiers cela se traduit par une augmentation des loyers, du prix de l'immobilier et par le départ des familles modestes, ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas bien que des couches moyennes viennent dans nos villes. 

Quant à l'école, la fin de la carte scolaire achévera un processus déjà entamé d'écoles pour les pauvres et d'écoles pour les riches loin de l'idéal Républicain annoncé par Claude Bartelone. Rappelons que cette suppression faisait partie du programme de Ségolène Royal.

La question qui nous est posée c'est le changement de société pour combattre la pauvreté et surtout redonner du pouvoir d'achat aux travailleurs pauvres, comment réduire l'échelle des revenus et redonner aux salariés la richesse qui leur revient .Alors que 5 milliards d'Euros viennnent de s'envoler avec la bulle financière à un moment ou il'on nous répéte qu'il  n'y pas d'argent pour les retraites, pas d'argent pour les salaires, pas d'argent pour le service public.
 
A ces questions essentielles le PS ne répond pas, ou pas clairement, on entend trop souvent de la part des dirigeants socialistes des critiques de la politique de  Sarkozy sur la forme et non sur le  fond. Certains socialistes l'ont pensé tellement fort qu'ils sont aujourd'hui au gouvernement démontrant ainsi qu'il n'y a plus de différences entre leurs choix de société et ceux de la droite. Alors lorsque tout cela peut être dans leur intérêt personnel ils n'hésitent pas à répondre à l'appel du président avec le cynisme nécessaire, ils justifient leur décision par l'intérêt des français.

Le seul hommage que l'on peut descerner à Bartelone suite à son interview c'est son choix d'exiger un référendum pour le traité Européen.

Mais sur le fond on constate à la faveur de cet interview la crise des partis de gauche. Pourtant je connais des socialistes qui ont des valeurs de gauche et une réelle volonté de changer la société, des communistes qui ont le même objectif et constatent les limites de leur parti, de même pour les verts. de même très nombreux sont les jeunes qui ont envie de s'engager en politique mais se méfient des partis..Alors plus que jamais une nouvelle force politique à gauche est nécessaire, la créer est indispensable. La présidence par un socialiste du conseil général est un événement possible, je ne crois pas que ce soit un progrès pour les habitants du département d'autant que son action ne remet pas en cause le système libéral. La présidence par un communiste est aussi possible, elle serait un frein à l'appétit socialiste de diriger toutes les collectivités et d'étouffer les autre partis de gauche. Mais je ne crois pas non plus que la situation actuelle soit satisfaisante. Il nous faut une réelle transformation sociale et écologique portée par les citoyens, relayée par des élus ou les communistes auront toute leur place mais dans la diversité. Diversité que les dirigeants socialistes s'efforcent de faire disparaître aujourd'hui, résistons et construisons l'avenir.
Commenter cet article

NathL. 21/04/2008 01:05

Bonjour, je vous invite à participer à la création d'un parti ouvrier indépendant. Nous avons tant à faire ensemble.
A bientôt
N . Laurent - St Ouen 93

arno 03/02/2008 15:48

Bonjour, j'ai visité votre blog et j'ai trouvé que vous publier de bon article en général, cela vous diriez-il de mettre un lien entre nos 2 blogs?
MON BLOG: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
J'attends votre réponse !!! et bonne continuation !!!