Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Fort de Vaujours, nous avons raison d'être inquiets.

Publié le 23 Décembre 2016 par Pierre Laporte

Fort de Vaujours, nous avons raison d'être inquiets.

Afin d'assurer la transparence sur ce dossier, voici un état,en cette fin d'année,  de la situation des travaux du Fort de Vaujours, notamment à partir des éléments qui ont été présentés en Comité de Suivi de Site le 25 novembre 2016 .

1- Interventions de la CRIIRAD :

Les interventions de la CRIIRAD, présente pour la première fois depuis la création de la CSS en Juillet 2014, ont permis de mesurer les Contradictions du discours proposé par Placoplatre et de rappeler certaines questions toujours sans réponse.

  • * Pas de réponse à ce jour sur la nature de l’uranium mis en oeuvre dans les expérimentations ; la CRIIRAD rappelle pourtant que la contamination issue de l’utilisation « d’uranium appauvri issu du retraitement », aggrave considérablement les risques sanitaires
  • * Pour la surveillance de la qualité de l’air, qui est le premier risque des travaux de démolition, la CRIIRAD considère que le seuil d’alarme calibré sur les balises installées autour du site, pour déclencher une alerte SMS, est trop élevé pour prévenir une contamination qui pourrait être problématique pour les riverains

Par ailleurs un tableau complet du suivi de la radioactivité mesurée sur ces balises doit être systématiquement communiqué à la CSS. (Voir compte rendu ci-après)

 

2- Interventions des sénateurs.

Les sénateurs A.Archimbaud, M.Billout, G.Roger ont rencontré les collaborateurs de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie pour exiger les moyens adaptés au contrôle des opérations de dépollution concernant les métaux lourds et les substances chimiques et explosives.

Le ministère demandera aux préfets la mise en place d’une expertise indépendante sur la pollution chimique du site.

Le contrôle de la pollution aux métaux lourds a été négligée. Si certains contrôles ont été réalisés, trop de produits à risques n'ont pas été inclus dans les dépistages.

 

3- Présentation Placoplatre.

* Retards et incertitudes.

Aucune démolition sur le site depuis le mois de mai ; aucun prestataire désigné à ce jour pour ces travaux ; découverte de pollutions à l’amiante « fortuites » pour des bâtiments détruits et non mentionnées par le CEA.

* Courrier des préfets.

Placoplatre ne tient pas compte du courrier des préfets du 4 octobre 2016 et annonce ses propres objectifs de dépôt des documents administratifs préalables à une demande d’exploitation de carrière.

* Etude des sols.

A la suite de la réalisation d’une première analyse des sols, un plan de gestion est à mettre en place pour valider et organiser la réhabilitation du site. Alors que Placoplatre a entamé les travaux de démolition dès le mois d’avril 2014, ce plan de gestion n’arrivera-t-il pas trop tard pour la protection des travailleurs et des riverains.

* Tierce expertise.

Les conclusions de la tierce expertise exercée par le CENBG confirment en grande partie les analyses réalisées par Placoplatre. Cependant des mesures réalisées sur la qualité de l’eau dans la fosse d’Aiguisy, nécessitent d’autres investigations pour confirmer des sources de radioactivité détectées par le CENBG.

Note CRIIRAD du 19 décembre 2016 : "Insuffisance des moyens mis en œuvre par PLACO pour le suivi de l’impact du chantier de démolition du fort de Vaujours sur la qualité de l’air"

Commenter cet article