Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Lecture critique des expressions des différents groupes de droite dans le magazine du Conseil Départemental du 93 de mai 2016

Publié le 6 Mai 2016 par Pierre Laporte

Lecture critique des expressions des différents groupes de droite dans le magazine du Conseil Départemental du 93 de mai 2016

Lecture critique des expressions des différents groupes de droite dans le magazine du Conseil Départemental du 93 de mai 2016

Le groupe Les Républicains, texte de Madame Marie Blanche Piétri intitulé « A quand une vraie politique de prévention de la santé en Seine Saint Denis «

Elle y explique que notre département est le plus touché par la tuberculose, le risque d'infection par le VIH y est 8 fois plus important qu'ailleurs et la mortalité périnatale est 50% plus élevée que la moyenne nationale.

Madame Piétri souligne que le budget voté n'est pas à la hauteur pour venir à bout de la situation sanitaire de notre département.

Première remarque.Dans la tribune que je signe, qui précède la sienne, je souligne que le gouvernement réduit de 3 milliards le budget de la santé avec pour objectifs la fermeture de 3000 lits et la suppression de 22000 postes d'ici 2017. Je rappelle que notre département est touché par la tuberculose, le VIH, la mortalité périnatale et le nombre élevé des cancers.

La grande différence entre nous et les Républicains est que nous nous trompons pas de cible.

La prévention c'est aussi le système sanitaire, les conditions de vie et de travail de la population. La pollution. Un nombre insuffisant de médecins généralistes. Une médecine scolaire en pénurie.

Le département a une responsabilité mais certainement pas de premier plan. Et cette responsabilité nous l'avons assumée souvent de manière innovante. Notamment par un nombre plus important de PMI que dans d'autres départements, la mise en place d'une cellule de suivi des causes de la mortalité périnatale (qui n'est plus aujourd'hui de notre responsabilité), un observatoire des données de santé départementales, des centres de prévention et de dépistage, etc...

La création de l'espace« Tête à tête » pour la prévention des conduites à risques etc.. témoignent du dynamisme du département en la matière.

Par contre, sous Nicolas Sarkozy, vous et ceux de votre camp, mme Pietri, avez tapé comme des sourds sur les fonctionnaires et particulièrement sur ceux des hôpitaux en réduisant les effectifs Dans son projet pour 2017, le même Sarkozy continue et amplifie cette casse du système sanitaire et social!

C'est bien la droite qui a eu l'idée géniale de renforcer le numérus clausus pour réduire le nombre de médecins ... et créer la pénurie que l'on connait, particulièrement en Seine-Saint-Denis !

Hélas, le gouvernement actuel poursuit cette politique et nous avons du batailler pour que notre budget de prévention ne soit pas réduit à la portion congrue.

Alors le budget de prévention trop faible, certainement. Mais rendre responsable le département des problèmes de santé des habitants, c'est de la politique politicienne, ce n'est pas en travestissant la réalité que l'on apporte des réponses aux habitants.

Les groupes UDI et Centristes : Textes de Monsieur Chabani pour l'UDI et de Monsieur Chevreau pour le groupe centriste. Tous les deux traitent de la baisse de 9 millions d'Euros des subventions du département aux villes pour le fonctionnement des crèches.

J'ai déjà exprimé longuement ma position sur le budget 2016 que je n'ai pas voté et sur cette suppression de l'aide au financement du fonctionnement des crèches municipales que je désapprouve.

Je rappelle à la droite, notamment à madame Valeton, que si nous avons voté en abstention c'est que ce budget ne nous satisfait pas. Il ne peut nous satisfaire car le transfert de charges non compensées décidé par la droite durant le gouvernement Raffarin nous a coûté depuis 2 milliards d'Euros. Deux milliards qui auraient pu être mis au service de la population plutôt que de nourrir les bénéfices des banques.

Mais depuis 2012 c'est la responsabilité du gouvernement socialiste qui est en jeu, qui n'a rien fait pour régler cette situation.

Nous n'avons pas voté contre car on trouve dans ce budget des décisions que nous soutenons et approuvons, comme la construction de collèges et de nombreuses mesures indispensables à la population.

Si nous n'avons pas voté contre, ce n'est pas parce que nous ne voulions pas perdre notre poste et nos indemnités. Nous avons été élus au suffrage universel direct, les Conseillers Départementaux ne peuvent perdre ni leur poste, ni leurs indemnités à la suite d'une décision du président.

La question est aujourd'hui de ne pas baisser les bras mais au contraire d'accentuer la mobilisation pour que les dépenses du RSA, de l'APA et de la PCH soient financées par la solidarité nationale.

Sinon nous connaîtrons de nouvelles hausses d'impôts accompagnées de baisses des services pour la population.

D'ailleurs, les départements de droite ont fait pire puisqu'ils ont voté des hausses d'impôts allant jusqu'à 66 % (!!!) dans des départements qu'ils gèrent depuis de nombreuses années.

La seule vraie question est de savoir ce que nous voulons comme société. Une société toujours plus inégalitaire où les grands patrons touchent des revenus scandaleux, sans rapport avec leur travail, preuve en est que même lorsqu'il ont des mauvais résultats ils s'augmentent malgré tout.

Une société où l'on détruit le code du travail, la sécurité sociale et les caisses de retraites?

Ou une société solidaire basée sur le progrès social, le respect de la planète.

Les solutions de la droite, c'est de poursuivre la politique du gouvernement en l'aggravant.

Mobilisons nous !

Commenter cet article