Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Fort de Vaujours, plus que jamais il nous faut agir!

Publié le 4 Mai 2016 par Pierre Laporte

Fort de Vaujours, plus que jamais il nous faut agir!

Communiqué de presse : Mme Dominique Dellac, M. Pierre Laporte,
Conseillers départementaux Canton de Tremblay-Vaujours-Montfermeil-Coubron
27 avril 2016


« Fort de Vaujours : et maintenant ? »


Nous avons appris par voie de presse que les travaux de désamiantage engagés au Fort de Vaujours sont suspendus depuis le 28 janvier 2016 en dépit d’une Commission de Suivi de Site le 10 février 2016 dans le cadre de laquelle Placoplatre n’a fait état d’aucune difficulté.
Ainsi, 26 nouveaux points singuliers ont été relevés, des fragments de paratonnerre contenant du radium ont été mis au jour, une canalisation coulée dans du béton pour fixer les pollutions a été décelée, avec des conséquences possibles sur les nappes phréatiques… La gestion de la dépollution par une entreprise privée dont ce n’est pas le métier continue donc de nous interroger. L’Etat doit prendre ses responsabilités tant dans la levée du secret défense, seule à même d’identifier les sources de pollution présentes sur ce site, que dans l’application du principe de pollueur-payeur.
Une rencontre est prévue avec le Maire de Pontfaverger-Moronvilliers. En effet, dans un rapport rendu public le 1er avril concernant le fort de Moronvilliers, la CRIIRAD fait directement référence au Fort de Vaujours en questionnant les compositions de l’uranium appauvri utilisé, pour ajuster au mieux les mesures de protection des travailleurs et des riverains.
Les citoyens ont le droit à la vérité. La transparence et le respect du principe de précaution s’imposent. Nous continuons à porter des exigences pour l’environnement, pour la santé des travailleurs et des populations riveraine du Fort de Vaujours.
Notre revendication n’a pas varié : nous demandons l’arrêt des travaux tant que des réponses satisfaisantes n’auront pas été apportées aux questions posées par les élus, les associations et les citoyens.
Nous sollicitons la tenue rapide d’une CSS et nous envoyons un courrier portant ces exigences aux Préfets concernés.

Commenter cet article