Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis demande le gel des travaux sur le fort de Vaujours et une contre-expertise indépendante

Publié le 3 Juin 2015 par Pierre Laporte

Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis demande le gel des travaux sur le fort de Vaujours et une contre-expertise indépendante

Ce voeu, proposé par le Groupe Front de Gauche a été voté à l'unanimité.

Seuls les élus UMP ont très courageusement choisi de ne pas prendre au vote! Les habitants apprécieront ...

Considérant que les Préfets de Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne ont annoncé la reprise des démolitions de bâtiments, préalables à l’exploitation des carrières de gypse du site du Fort de Vaujours par Placoplatre.

Considérant que La nature des activités menées entre 1957 et 1977 par le Commissariat à l’Energie Atomique sur le site du Fort de Vaujours entraîne la forte possibilité de contamination radiologique et de pollution chimique du terrain, ainsi que la présence de métaux lourds et de munitions non explosées sur son périmètre.

Considérant que depuis 2005, un arrêté interpréfectoral interdit sur le site les activités liées à l’accueil du public : usages résidentiels, activités agricoles, activités entraînant la présence d’enfants, aux établissements recevant du public, lieux de rassemblement de personnes…

Considérant que l'Institut de Radioprotection et de la Sûreté Nucléaire déclare, dans une note publiée le 24/01/2011, que les études réalisées pour le compte de Placoplatre "ne constituent pas un « état radiologique du site » permettant une évaluation d’un risque sanitaire éventuel induit pour les populations riveraines."

Le Conseil départemental demande :

- que la transparence sur les risques sanitaires et environnementaux encourus par les populations riveraines et les salariés soit faite avant toute reprise des démolitions. 

- que l’Etat décide le gel des travaux prévus par la société Placoplatre (destruction des bâtiments puis exploitation des sols et sous-sols à ciel ouvert) afin de mettre fin aux risques potentiels auxquels ces travaux exposent les salariés et les riverains. 

- qu’une contre-expertise indépendante de tout intérêt commercial et financier soit réalisée au plus vite. Placoplatre ne saurait être juge et partie sur ce dossier, à savoir exploitant et garant des protocoles.

- qu’une analyse sanitaire et épidémiologique par l’Agence Régionale de Santé sur le territoire doit être menée afin d’identifier d’éventuelles pathologies imputables aux activités du CEA entre 1957 et 1977.

- qu’à l’issue de ces expertises indépendantes, toutes les décisions nécessaires à la protection des personnes soient prises par l’Etat après information, consultation et avis du comité de suivi du site de Vaujours.

- que les conseillers départementaux soient bien associés à l’ensemble des travaux de la commission de suivi du site du Fort de Vaujours et que la CRIIRAD et le Collectif « Sauvons la Dhuis » puissent y participer, afin de garantir la pluralité indispensable à l'information du public et le respect de l'intérêt général.

- que toutes les garanties soient apportées quant à la préservation des 300 emplois de la société Placoplatre, et de ceux des entreprises sous-traitantes, dans le cadre de l’arrêt de ces travaux.
Commenter cet article