Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Un appel pour ouvrir des chantiers d’espoir (via Politis)

Publié le 8 Janvier 2015 par Pierre Laporte

Cent cinquante personnalités politiques, syndicales, associatives ou du monde culturel appellent à « dépasser la résignation » et « élaborer une alternative » face aux politiques gouvernementales et à la montée de la droite et de l’extrême droite.

Regardons la réalité en face. Pas une semaine ne se passe sans que les citoyennes et les citoyens expriment, avec leurs mots, leurs préoccupations, leur sensibilité, la même sidération.

Comment un président élu avec la force de 17 millions de voix a-t-il pu mettre en œuvre une politique qu’il dénonçait hier ? Comment une partie de la gauche, qui affirmait pourtant un idéal de changement, de progrès social et de justice, a-t-elle pu à ce point tourner le dos aux exigences qui l’ont portée au pouvoir ? Pour nous, cette sidération s’est transformée en colère. Une colère qui s’est exprimée par de multiples mobilisations sociales portées par des associations, des syndicats, des partis ou des collectifs. Pour d’autres, cette sidération s’est traduite par un désintérêt de la politique et l’abstention, ou pire encore par un vote de repli et de haine.

Nous refusons de laisser les responsables politiques au pouvoir mener notre pays dans le mur. Nous refusons le “il n’y a pas d’autre solution possible” qui sert de prétexte à tous les renoncements. Cette impasse de la soumission renforce le poids des idées de régression, galvanise le Medef, accélère le retour d’une droite revancharde et place l’extrême droite au cœur du débat de société. Nous refusons la logique libérale et productiviste qui détruit nos vies, enferme des millions de gens dans le chômage et la précarité et menace l’avenir de la planète.

Nous croyons aux valeurs d’égalité, de justice et de solidarité dont la gauche a été porteuse historiquement. Nous voulons agir pour redonner goût à la citoyenneté, à la fabrication de la politique et de la démocratie, et inventer les contours d’un projet émancipateur du XXIe siècle.

Nous pensons que le temps est venu que les hommes et femmes de bonne volonté, convaincus qu’il est possible et nécessaire de changer le réel, prennent la parole. Membres ou pas d’une association, d’un syndicat ou d’un parti politique, nous pouvons, nous allons faire renaître l’espoir. Un autre partage des richesses et des ressources est possible. Une transition écologique est urgente. L’égalité entre les individus, quels que soient leur sexe, couleur de peau, origine, religion, sexualité, handicap, est une condition de la démocratie. Des réponses au chômage peuvent et doivent être apportées sans attendre un hypothétique retour de la croissance. La vie politique peut s’écrire autrement que par une succession d’affaires financières et juridiques qui détériorent toujours plus l’action publique. Il est temps de construire une démocratie “vraie” dépassant la monarchie élective de la Ve République pour se réapproprier la souveraineté populaire, lui offrir de nouvelles formes d’expression, et créer des institutions qui permettent la participation effective de toutes et tous aux affaires qui les concernent.

Nous voulons dépasser la résignation et proposons d’échanger pour construire ensemble un autre chemin collectif. Un chemin dans lequel le progrès humain sera possible pour nous, pour les générations futures.

Nous mobiliser, ensemble, pour élaborer une alternative politique, sociale et écologiste : c’est l’objet des chantiers d’espoir que nous vous proposons de construire. À travers ce rassemblement inédit, l’objectif est de mettre en mouvement nos concitoyens et bâtir ainsi une majorité d’idées dans le pays, de montrer qu’il est possible de faire autrement en dessinant les mesures urgentes de transformation sociale et écologique que mettrait en œuvre un gouvernement qui ne renonce pas face à la finance.

Dans cette perspective, nous proposons de susciter des rencontres, partout en France, pour tracer un nouveau chemin. Des rencontres partout en France, connectées, pour échanger et inventer ensemble le projet et la stratégie à mettre en œuvre pour mettre un coup d’arrêt à l’avancée de la droite et de l’extrême droite. Et de redonner des couleurs, de la saveur et du tranchant aux valeurs d’égalité et de liberté, de faire émerger une alternative à gauche porteuse d’une politique, citoyenne, féministe, écologiste et solidaire.

Lire > « Ouvrir une autre gauche et lui donner une hégémonie »

Lire > Oublier le PS

Premiers signataires

Aguiton Christophe (altermondialiste)
Archimbaud Thierry (syndicaliste)
Aschieri Gérard (syndicaliste)
Auroux Jean (ancien ministre du travail)
Balsan Jacqueline (MNCP)
Ben Omar Fatima-Ezzaha (les eFRONTé-e-s)
Benziane Kahina (syndicaliste)
Berton-Schmidt Amandine (syndicaliste)
Bidet Jacques (philosophe)
Boudet Martine (altermondialiste)
Bouffartigue Paul (sociologue)
Caillard Isabelle (musicienne)
Caillard Véronique (psychologue)
Calame Claude (économie sociale et solidaire)
Canon Jean Marc (syndicaliste)
Cassen Bernard (Mémoire des Luttes)
Chailley Jean-Claude (Résistance Sociale)
Christien-Charrière Marjolaine (féministe)
Cohen-Seat Patrice (Avocat)
Comte Fernand (écrivain)
Coupé Annick (syndicaliste)
Cossart Jacques (économiste)
Crémieux Robert (MNCP)
De Haas Caroline (féministe)
Delecourt Christophe (syndicaliste)
Dubois Jean-Pierre (militant de la LDH)
Duché Héloise (féministe)
Durand Cédric (économiste)
Ernaux Annie (écrivain)
Fatiga Antoine (syndicaliste)
Eyraud-Chaume Laurent (comédien)
Fautrier Pascale (écrivain)
Franchet Pascal (vice-président du CADTM)
Francequin Ginette (maitre de conférences)
Gadrey Jean (économiste)
Gauthier Elizabeth (Transform ! Espaces Marx)
Georges Susan (écrivain)
Gonzales Clara (féministe)
Guédiguian Robert (cinéaste)
Hamida Khaled (militant de la LDH)
Harribey Jean-Marie (économiste)
Grisel Laurent (écrivain)
Gori Roland (psychanalyste, professeur émérite des Universités)
Hengen Danièle (cadre de santé)
Houziaux Magali (se réclamant du christianisme social)
Husson Michel (économiste)
Issehane Sabina (Economiste)
Jollet Anne (historienne)
Keucheyan Razmig (sociologue)
Khalfa Pierre (co-président de la Fondation Copernic)
Lavignotte Stéphane (pasteur)
Le Ny Marie (artiste)
Lebaron Frédéric (sociologue)
Lemaire Gilles (écologiste altermondialiste)
Martelli Roger (historien)
Martin Jean-Pierre (membre de « Notre Santé en danger »)
Martins Lydia (dirigeante nationale d’une association sportive)
Marty Christiane (Féministe, chercheuse)
Massiah Gustave (économiste)
Michel Claude (syndicaliste)
Méda Dominique (professeure)
Pélissier Blandine (féministe, comédienne)
Pelletier Willy (Fondation Copernic)
Pena-Ruiz Henri (écrivain)
Pfefferkorn Roland (sociologue)
Pigeart de Quebert Guillaume (philosophe)
Pleintel Lisa (féministe)
Rigaudiat Jacques (économiste)
Rondé Léna (se réclamant du Christianisme social)
Rousseau Michel (Marches européennes)
Sire-marin Evelyne (Magistrate)
Sterdyniak Henri (économiste)
Syntomer Yves (professeur des universités)
Tressalet Guy (syndicaliste)
Tricot Catherine (architecte)
Trouvé Aurélie (altermondialiste)
Vauvarin Isabelle (artiste)
Ventura Christophe (Mémoire des Luttes)
Tosel André (philosophe)
Viossat Anne-Marie (La Barbe)
Weber Louis (coordinateur Revue Savoir Agir)
Werey Cécile (féministe)
Laurent Pierre (secrétaire national du PCF)
Buffet Marie-Georges (députée PCF)
Chassaigne André (député, Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine)
Vieu Marie Pierre (Présidente du groupe FdG région Midi Pyrénées, membre du collège exécutif du PCF)
Parny Francis (Vice Président du Conseil Régional Ile De France, membre du collège exécutif du PCF)
Dartigolles Olivier (Porte parole PCF, membre du collège exécutif du PCF)
De Almeida Isabelle (présidente du Conseil National du PCF)
Assassi Eliane (Sénatrice, présidente du groupe CRC au Sénat)
Dhareville Pierre (secrétaire départemental PCF des Bouche du Rhône)
Zamichiei Igor (Conseil National du PCF, secrétaire départemental du PCF de Paris)
Savoldelli Pascal (Président du groupe FdG au Conseil Général du Val de Marne, membre du collège exécutif du PCF)
Autain Clémentine (porte parole d’Ensemble !)
Martin Myriam (porte parole d’Ensemble !)
Toubhans Marie-Pierre (porte parole d’Ensemble !)
Pélissier Jean François (porte parole d’Ensemble !)
Asensi François (député Ensemble ! - Front de Gauche)
Calaret François (Ensemble !)
Jean-Luc Mélenchon (député européen, Parti de gauche)
Martine Billard (secrétaire nationale Parti de gauche)
Eric Coquerel (conseiller régional Ile de France, secrétaire national du Parti de gauche)
Danielle Simonnet (Conseillère de Paris, secrétaire nationale Parti de gauche)
Elisa Martin (Première adjointe au maire de Grenoble, bureau national Parti de gauche)
Cosse Emmanuelle (secrétaire nationale EELV)
Rousseau Sandrine (porte-parole nationale EELV)
Tondelier Marine (bureau exécutif EELV)
Oudjaoudi Maryse (bureau exécutif EELV)
Lowy Elise (bureau exécutif EELV)
Estay Danielle (bureau du Conseil fédéral EELV)
Duflot Cécile (Députée EELV)
Joly Eva (Euro-députée EELV)
Cormand David (secrétaire national adjoint EELV)
Bayou Julien (porte-parole national EELV)
Boutault Jacques (bureau exécutif EELV, maire du 2ème arrondissement de Paris)
Brochot Thierry (président du Conseil fédéral EELV)
Bock Michel (bureau du Conseil fédéral EELV)
Vergiat Marie-Christine (députée européenne Front de Gauche)
Jallamion Lucien (République et Socialisme)
Malaisé Céline (Conseillère Régionale Gauche Unitaire)
Picquet Christian (Porte-parole de Gauche Unitaire, Conseiller régional Midi-Pyrénées)
Poilane Emmanuel (Nouvelle Donne)
Castex Françoise (ancienne députée européenne)
Poussel Charlie (Parti Socialiste)
Bas Marie-Noëlle (Parti Socialiste)
Marlière Philippe (co-fondateur du club des socialistes affligés)
Liém Hoang Ngoc (Bureau national du Parti Socialiste, co-fondateur du club des socialistes affligés)
Levis Mathurin (Bureau national du MJS)
Mamère Noel (député)

Commenter cet article