Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Lettre à EELV de Clémentine Autain et Pierre Laporte

Publié le 13 Janvier 2015 par Pierre Laporte

Tremblay en France le 9 janvier 2015





Lettre a Jean François Baillon, Aurélien Berthou et Lino Ferreira

copie à Emmanuelle Cosse



Le 15 décembre nous vous avons fait parvenir un courrier par lequel nous vous confirmions nos propositions concernant les élections départementales. Cette lettre faisait suite à notre rencontre de début décembre.

Nous vous écrivions: «dans les deux cantons Sevran/Villepinte et Tremblay/ Montfermeil/ Coubron/ Vaujours, nous imaginons la possibilité de rassembler dès le premier tour les forces de gauche opposées aux politiques d'austérité du gouvernement PS et porteuses d'une alternative progressiste à gauche. Parce que cette voie nous paraît être la seule à même de lutter contre le scénario catastrophe »

Nous avons fait le constat que la politique du gouvernement Hollande/Valls plonge le pays dans une crise de plus en plus profonde se traduisant par des difficultés de plus en plus fortes pour les salariés, une peur de l'avenir pour tous mais plus particulièrement pour les jeunes.

Cette politique qui crée une austérité renforcée, casse le droit du travail, remet en cause la solidarité nationale ne répond qu'aux intérêts des marchés financiers. Elle tourne le dos aux avancées sociales, elle nie les enjeux écologiques, crée du désarroi et se traduit par une montée de la droite et de l'extrême droite.

C'est aussi le constat que fait Cécile Duflot à propos de la loi Macron mais plus généralement à propos de la politique actuelle du gouvernement.

Le risque est grand de voir la droite s'emparer du conseil général et d'avoir des élus FN en Seine St Denis. Face à ce danger vous nous avez proposé dans un premier temps un rassemblement PS, EELV, front de Gauche. Mais comment les électeurs comprendraient, qu'alors que nous sommes si critiques sur la politique du gouvernement, nous nous engagions dans cette élection aux côté du PS. En agissant ainsi nous décrédibiliserons encore plus la politique et surtout nous donnerions l'indication catastrophique qu'il n'y a pas d'alternative.

Le plus important est bien de montrer qu'une autre politique à gauche est possible, que cela ne se fera pas sans un projet bousculant le vieux monde et redonnant de l'espoir, tant de gens y sont prêts mais ne voient aucun signe de la part du politique. Heureusement Syriza en Grèce et Podémos en Espagne redonnent du courage et font renaître l'espoir d’une politique qui ne soit pas sous la férule des marchés financiers et qui se traduit par d'immenses sacrifices et souffrances de la part des peuples. EELV soutient Syriza mais nous ici, que faisons-nous ?

Bien sur ces élections départementales ne sont pas le point d'orgue d'un changement possible mais elles peuvent être le début de celui-ci. Les citoyens doivent être les acteurs de cette construction nouvelle. Devons nous rester dans les vieilles combines politiciennes, ne ressentez-vous pas vous même l'urgence de ce besoin.

C'est bien pour cela que votre argument sur le fait que cette élection n'est pas une élection nationale ne tient pas, car la première cause d'abstention des électeurs de gauche sera l'expression de la sanction contre cette politique et ce gouvernement. Cette élection sera avant tout nationale. C'est aussi parce qu'elle peut être le premier pas de la construction d'un espoir qu'elle est profondément nationale.

Nous arrivons à la mi janvier, le premier tour des élections est le 22 mars, il ne reste que peu de temps. Depuis notre rencontre et notre courrier vous ne nous avez donné aucune réponse. Attendre d avantage serait laisser la place à la droite et à l’extrême droite. Le samedi 24 janvier ce débat sera clos car nous aurons lancé notre campagne . C'est pourquoi nous vous renouvelons une dernière fois notre proposition. Saisissez cette possibilité, comprenez-en toute l'importance.


Clémentine Autain, Pierre Laporte
Commenter cet article