Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Après Charlie, ils continuent (2)

Publié le 14 Janvier 2015 par Pierre Laporte

Nathalie St Cricq et Eric Scioti

Nathalie St Cricq présentatrice du journal sur la 2 appelle à repérer ceux qui n'ont pas manifesté pour Charlie, elle propose de" les repérer et de les traiter". Même propos de la part d'Eric Scioti qui veut repérer et traiter les élèves et leurs familles qui n'ont pas respecté la minute de silence.

Faut-il rappeler que la manif était pour la liberté d'expression, pour les libertés, contre l'obscurantisme. Que nous proposent-ils? La délation, le lavage de cerveau, les camps de redressement?

J'ai de nombreux amis qui n'ont pas manifesté car il y avait toute cette récupération avec la présence de chefs d'Etat qui répriment la presse, qui font le malheur de l'Europe.

Faut-il les repérer, les dénoncer?

Des journalistes de France Inter hier matin

Pensez-vous que la loi Macron peut être votée grâce à l'unité nationale qui s'est crée ?

Telle est la question posée par une journaliste de France Inter.

Soit elle est stupide car en quoi une loi qui n'a rien à voir avec les assassinats mais qui est un coup porté contre les salariés et contre l'écologie deviendrait acceptable pour tout le monde? Parce que les dessinateurs de Charlie ont été assassinés?

Si ce n'est pas de la bêtise, ce ne peut être qu'une opération du Parti Socialiste pour récupérer l'émotion nationale et faire passer sa politique néfaste. Dans ce cas la journaliste est complice. C'est à dire qu'au nom de la liberté d'expression, de la liberté des partis et des syndicats d'exister et de critiquer la politique du Gouvernement, il faudrait ne plus la critiquer.

Europe1

Mardi 13 janvier, un journaliste d'Europe 1 débarque devant le collège Gabriel Péri d'Aubervilliers. Résultat le soir sur l'antenne, la présentatrice annonce que la moitié des élèves ont refusé la minute de silence. Ce qui est un mensonge : seuls 14 élèves sur 800 ont refusé!

Alors qu'elle démonstration cherche t'on à faire? Les élèves musulmans sont d'accord avec les terroristes. Que ces journalistes là ne nous parlent pas d'unité nationale. Ils ne font pas leur boulot.

Commenter cet article