Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

La Seine-Saint-Denis debout contre l'austérité!

Publié le 10 Décembre 2014 par Pierre Laporte

Les élus Front de Gauche de Seine-Saint-Denis ont donné une conférence de presse ce matin à l'hôtel de ville de Saint-Denis.

Didier PAILLARD, Maire de Saint-Denis, Patrice BESSAC, Maire de Montreuil, Azzedine TAIBI, Maire de Stains, Carinne JUST Maire de Villetaneuse, Pascal BEAUDET, Maire d’Aubervilliers, Pierre LAPORTE, Conseiller Général et Président du groupe Front de Gauche au Conseil Général, Patrick BRAOUZEC, Président de Plaine Commune ont souligné les conséquences graves pour les séquano-dyonisiens des politiques du gouvernement.

 

A l'heure où celui-ci veut aller encore plus loin dans la fuite en avant libérale, j'ai de mon côté rappelé qu'alors que le gouvernement fait le choix des actionnaires, plutôt que celui des français.

Alors que 6,1 milliards ont été versées à 700 000 entreprises entre janvier et novembre, les effets sur l'emploi sont à ce point invisibles que même Emmanuel Macron habituellement prompt à soutenir les exigences du MEDEF, reconnait que le patronat ne joue pas le jeu.

Illustration en Seine-Saint-Denis, 100,5 millions ont été versés pour un résultat ... inconnu! Le Préfet, venu présenter le bilan de l'Etat en séance départementale le 7 novembre s'est arrangé pour ne pas répondre à la question posée par mon ami Gilles Garnier.

Le même sort est pour l'heure réservée aux demandes formulées par écrit par deux parlementaires de Seine-Saint-Denis, Eliane Assasi et François Asensi.

Il est évident que cette politique de cadeaux fiscaux aux entreprises, et par ricochet, aux actionnaires (41 milliards pour le seul 2ème trimestre 2013) est réalisée au détriment de la population : hausse de la TVA, baisse des dotations aux collectivités (11 milliards sur 3 ans), nouveaux impôts comme la CAS (prélèvement sur les retraites des travailleurs pour financer les aides à l'autonomie!), ...

En Seine-Saint-Denis, cette politique dans la continuité de celle menée par le gouvernement Sarkozy, se traduit par un recul massif ces dernières années des dépenses dans de nombreuses politiques publiques en direction des séquano-dyonisiens.

Alors même que les inégalités se creusent en France, c'est ensemble que nous devons faire front contre cette politique désastreuse.

Communiqué de presse :

Dans notre département l’austérité est encore plus insupportable.
La Seine Saint Denis c’est les taux de chômage et de pauvreté les plus élevés, les revenus les plus bas par habitant d’Ile-de-France.
L’austérité c’est des services publics affaiblis. Alors que l’école, la santé, la sécurité… y sont encore plus mal lotis qu’ailleurs le gouvernement
en rajoute.

Les politiques du gouvernement Hollande-Valls cassent de façon systématique les droits des salariés (précarité généralisée, travail du dimanche,…) et instaurent une nouvelle cure d’austérité après celle des années Sarkozy.

L’austérité c’est une réduction tout azimut de la dépense publique, c’est faire reculer le droit à l’éducation, au logement, à la santé, à la culture, à la justice, à la sécurité. C’est faire reculer l’investissement public, c’est détruire des emplois.

28 milliards d’euros de moins sur les budgets des collectivités locales, c’est des moyens en moins pour l’entretien et la rénovation des écoles, des crèches, des bibliothèques, des stades, la vie associative… Cet argent il y en a besoins pour améliorer le quotidien de tous, pour aider ceux qui sont les plus en difficulté.

Tout cela pour quoi ? Les uns profitent, les autres subissent.

C’est en France que les actionnaires empochent les dividendes les plus élevés d’Europe (hors Royaume Uni). Près de 41 milliards rien qu’au 2ème trimestre, soit 13% de plus qu’en 2013 selon le cabinet Henderson.

Ce qui n’empêche pas les patrons d’en réclamer toujours plus et le gouvernement d’obtempérer. Ça suffit ! Se faire élire sur des promesses de gauche pour faire une politique de droite c’est mépriser le peuple. C’est détruire la gauche, c’est enterrer l’écologie : nous ne nous laisserons pas tondre.

Nous voulons :
• Mettre au pas la finance pour développer l’emploi, une école de qualité, le droit à la culture, à la santé pour tous… rendre possible la transition écologique.
• La justice sociale par le partage des richesses.
• La construction d’une république citoyenne pour que rien ne se décide sans no
us et contre nous.

Militants du Front de gauche, écologistes, syndicalistes, associatifs, citoyennes et citoyens attaché-es aux valeurs de gauche qui refusons cette politique du pire, nous appelons au rassemblement pour résister et construire ensemble.

Ne laissons pas la droite et l’extrême droite tirer profit d’un mécontentement légitime. Habitants et salariés de Seine-Saint-Denis, mobilisons-nous pour reprendre ce qui nous est dû.

Debout et rassemblés pour gagner !

La Seine-Saint-Denis debout contre l'austérité!
Commenter cet article