Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

S Troussel lance la campagne des cantonales 2015!

Publié le 18 Septembre 2014 par Pierre Laporte

Le groupe Front de gauche a été très attentif à la déclaration de rentrée du Président du Conseil général dans les colonnes du Parisien en date du 15 septembre 2014. Nous y avons pris connaissance d'un nouveau plan de construction et de rénovation des collèges, de nouveaux investissements en faveur de la petite enfance.

Nous y avons découvert que « les finances du Conseil général vont mieux ». Si nous apprécions l'ambition affichée pour la Seine Saint Denis, nous regrettons que S. Troussel fasse deux omissions majeures.

Premièrement : les capacités financières demeurent toujours très contraintes par les politiques d’austérité gouvernementales en direction des collectivités territoriales qui se matérialisent par un recul de 4,5 milliards € par an jusqu’en 2017 de la dotation globale de fonctionnement. Ce recul s'ajoute au manque de compensation par l'Etat, à l’euro près, du versement des allocations sociales (RSA, APA, PCH). Depuis 2004, la différence entre les contreparties de l’Etat et le versement réel des allocations de solidarité nationale s’élève à plus de 2 milliards € ! En conséquence depuis 2008, des mesures utiles aux séquano-dyonisiens ont été abandonnées : l’aide à l’achat d’ordinateur pour les élèves de sixième, le remboursement à 50% de la carte Imagine R à tous ses titulaires, le soutien aux associations et aux projets portés par les villes. Et n’oublions pas l’augmentation de 300% de la carte Améthyste.

Dans ce contexte, il semble utile de rappeler au groupe socialiste, devenu subitement amnésique, son engagement à solliciter Marylise Lebranchu sur la situation particulière de notre département.

Comment dans ces conditions ne pas se diriger, comme nos camarades de l'Essonne, vers un budget en déséquilibre afin de marquer notre désaccord avec la disparition des politiques sociales ?

Deuxièmement, nous nous étonnons de l’absence de référence à la réforme territoriale et à la mise en place prévue de la métropole parisienne au 1er janvier 2016, qui verra le Conseil général disparaître ! D’ici la fin de l’année, la mission de préfiguration du Grand Paris rendra ses premières conclusions pour fixer les compétences entre les différents échelons territoriaux et entérinera peut-être la fusion des départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne). Qui s’occupera des collèges ou de la petite enfance qui sont annoncés comme prioritaires ? Cette réforme n'est pas neutre. Elle modifiera le cadre de vie d’un million et demi de séquano-aise-dyonisien(ne)s. Pourquoi les exclure du débat ?

Nous exigeons la mise en place d’un référendum afin de les consulter sur l’avenir qui se dessine.

Annoncée officiellement le 16 septembre, la campagne des élections cantonales a donc débuté la veille en SSD, avec cette interview de politique générale.

Les élu-e-s du groupe « communiste citoyen front de gauche pour une alternative sociale et écologique" » au Conseil général de Seine-St- Denis

Commenter cet article