Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Lettre ouverte à Stéphane Troussel sur le budget départemental

Publié le 7 Avril 2014 par Pierre Laporte

Groupe communiste, citoyen, Front de gauche

pour une transformation sociale et écologique

Bobigny, le 7 avril 2014

A l’attention de M. Stéphane TROUSSEL

Président du Conseil général de la Seine Saint-Denis

Monsieur le Président,

A la suite de la sévère défaite électorale de la gauche, défaite dans laquelle la responsabilité du PS est première, vous appelez dans une interview à reconquérir les quartiers populaires.

Vous y soulignez l’importance de nous battre pour des valeurs de gauche afin de renouer avec les classes moyennes et les classes populaires.

De leur côté, 86 députés socialistes soulignent l’ampleur historique de la défaite subie et en appellent à une révision des règles budgétaires insoutenables et ennemies de la croissance et de l’emploi. Ils prônent notamment des investissements massifs publics et privés et appellent à engager un mouvement de transformation de l’Etat et des collectivités locales avec les citoyens et les agents publics.

Si notre groupe partage ces orientations, les conditions de leur réalisation sont déterminantes pour passer d’un discours de circonstance qui peut n’être qu’une tentative pour « sauver les meubles » à un vrai changement de cap réclamé avec tant de force par les Français.

Pour notre département, le budget d’austérité qui nous est imposé doit disparaître. C’est un budget porteur d’avenir et de progrès social pour notre département et sa population qui doit voir le jour.

Nos finances sont asphyxiées par le poids des dépenses issues du RSA, de l’APA et de la PCH depuis la loi de décentralisation de 2004, une facture qui s’élève à plus de 2 milliards d’euros. Il faut que ces allocations sociales soient intégralement compensées et financées par la solidarité nationale.

Certes, nous avons obtenu 90 millions d’Euros pour la Seine Saint-Denis mais cette somme est insuffisante pour couvrir la montée en charge de ces dépenses. Or, n’oublions pas que la dotation globale de fonctionnement est amputée de 10 millions d’euros et que la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises recule de 17 millions d’euros.

Par ailleurs, le gouvernement doit cesser de nous « punir » en nous faisant payer 36 millions de ticket modérateur.

Nous faisons face à plusieurs urgences:

Comment allons-nous construire les nouveaux collèges qui nous sont indispensables sans augmenter notre endettement de manière irresponsable, ni recourir aux dangereux PPP?

La construction de collèges n’est pas seulement une dépense utile car nous investissons sur l’avenir par l’enseignement des jeunes mais elle est un investissement qui produit de l’emploi et les collectivités locales sont les premiers investisseurs publics.

Il nous faut rétablir une carte Améthyste gratuite et la participation à la carte Imagin’R pour les jeunes du département.

Il nous faut obtenir l'annulation du paiement en 10 ans des aides au financement du département pour les établissements pour personnes âgées et handicapées.

Dans la foulée, arrêtons le moratoire sur l’aide à la construction d’équipements sportifs et culturels de nos villes.

Il faut également reculer sur la mise en œuvre de cette Métropole qui est une véritable atteinte à la démocratie.

Nous devons trouver les moyens nécessaires au développement des mesures indispensables à l’écologie et à la transition énergétique, cela ne peut être possible dans le contexte de pénurie de moyens qui nous est imposé.

Toutes ces questions nous voulons les aborder avec vous, sans doute nous ne pourrons être d’accord sur l'ensemble de ces nécessités mais au moins que des mesures importantes soient exigées en commun, que des propositions soient réellement construites ensemble, des propositions enfin conformes aux attente et aux besoins des habitants de la Seine Saint-Denis. Une réelle politique de gauche doit être menée afin de mettre fin au sentiment d'abandon et d'incompréhension entretenu par les politiques d'austérité de l'actuel gouvernement et récupéré par la droite et l'extrême droite.

Si rien n’était possible nous alerterions les habitants du département sur un discours de façade. Si un espoir se levait, nous en serions ensemble porteurs.

Nous vous proposons donc une rencontre le plus tôt possible avant la séance de jeudi pour aboutir à un communiqué commun qui serait lu durant la séance.

Nous vous prions, Monsieur le Président, de recevoir nos sincères salutations.

Pierre Laporte, Président du groupe Gilles Garnier, Vice-président

Conseil Général de la Seine Saint Denis.

Hôtel du Département – 93006 – Bobigny Cedex.

Courriel: groupe-communiste-cg93@wanadoo.fr Blog: http://www.elusfrontdegauchecg93.fr

Commenter cet article