Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Laporte

Blog politique d'informations et d'échanges d'un élu conseiller départemental et maire-adjoint de Tremblay en France en Seine St Denis. Blog basé sur la démocratie participative. Chantier ouvert sur l'avenir de la Gauche.

Après les paroles, les actes!

Publié le 8 Avril 2014 par Pierre Laporte

Lundi 7 avril, nous, élus Front de gauche du Conseil général de Seine-Saint-Denis, avons adressé une lettre ouverte à Stéphane Troussel.

Nous lui demandons, au lendemain, d’une large défaite de la gauche aux municipales, de traduire en actes concrets pour le quotidien des séquano-dyonisiens ses propos comme ceux du président de l’assemblée nationale.

Il s’agit, selon eux de « reconquérir les quartiers populaires » ou encore de « ne pas sacrifier la France à l’Europe libérale ».

Ces prises de position, nouvelles, font écho à l’appel de 100 députés de la gauche du PS pour redéfinir un pacte de confiance avec le gouvernement sur la base, notamment, d’une révision des règles budgétaires européennes « insoutenables », d’une concentration des « moyens public sur la création réelle d’emplois », la défense du pouvoir d’achat, la régulation des activités bancaires et financière, la transition écologique, …

Il aura fallu que l’électorat populaire et les électeurs de gauche se détournent en grand nombre des urnes pour que soient reprises distinctement ces critiques à l’égard de la politique européenne et gouvernementale que nous formulons depuis des années.

Nous voulons soutenir cette démarche, mais il s’agit aujourd’hui de ne pas en rester aux mots, mais bel et bien de passer aux actes.

C’est le sens de notre courrier au Président du Conseil Général.

Alors que la pauvreté s’aggrave dans les communes, et singulièrement en Seine-Saint-Denis, voici ce qui à mes yeux devrait changer dans le champ des compétences du département pour avoir un impact réel sur la vie des séquano-dyonisiens :

  • la gratuité de la carte Améthyste et le remboursement intégral de la carte Imagin’R, pour une meilleure mobilité des habitants ;
  • la levée du moratoire sur les constructions d’équipements sportifs et culturels pour desserrer l’étau financier sur les villes et relancer la construction d’équipements permettant l’émancipation de chacun(e)
  • la suppression de l’étalement sur 10 ans des subventions d’investissement pour la construction d’établissements d’accueil et d’hébergement de personnes âgées et handicapées, alors que les places disponibles sont très insuffisantes
  • le recrutement d’agents publics sur les postes vacants afin de remettre à niveau la qualité de l’accueil et des prestations du Conseil général

Deux combats sont à mener pour redonner des marges de manœuvre à ce dernier :

  • le retour de la solidarité nationale c'est-à-dire le paiement à l’euro l’euro des dépenses de solidarité (RSA, PCH, ADPA) par l’Etat qui doit 2 milliards au Conseil général
  • la suppression du ticket modérateur qui ampute de 36 millions € par an les recettes du Département liées à l’activité économique depuis la suppression de la taxe professionnelle.

Ce sont ces revendications que le Président doit porter auprès du Gouvernement, avec notre appui, pour traduire dans les faits sa volonté de se tourner vers les nouvelles générations des quartiers populaires.

C’est sur ces bases que nous saurons montrer à nouveau cette « gauche combative et rassemblée » qu’il appelle de ses vœux en Seine-Saint-Denis.

Commenter cet article